Décantations par Gabriel Gauny

Les Apparitions

Décantations par Gabriel Gauny

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
vous amplifiez la prise
ou la déprise :

jamais connu : plaisir
des choses
ordinaires jamais

un corps enfoui
jusqu' -

brusquement déterré


quand nul
mais avec violence

tu le nommes
il s'effraye

volée d'envolées
en viande

noir criard
en battement

moment
considérable du choc
sensible à ceci
que « l'ennemi doit périr »

selon l'instant


le tombé-pile furieux
sans consolation pas
sible ni souhaitable


le cours (le pli des pierres juste
avant l'enfance)

le choc (vous tremblez de n'entendre
que le nom)


guise du tellurique


: un homme/du Sénégal en France/depuis plus
de dix ans/femme-travail-enfant-à-venir/
expulsé/« sa profession d'électricien ne figure
pas parmi les trente métiers dits en tension,
c'est-à-dire ceux qui connaissent des difficultés
de recrutement »/raison suffisante/d'Etat de loi/
« où que nous regardions/nous ne voyons qu'une
humanité délirant de pouvoirs/nous sommes au
cœur/d'un processus catastrophique de crétinisation »
(TH. Bernhard, Simplement compliqué)
Le commentaire de sitaudis.fr extrait d'un travail en cours