- ez (suite et pas fin) par Isabelle Lassignardie

Les Apparitions

- ez (suite et pas fin) par Isabelle Lassignardie

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
domicile sans médical
pas fin mais en appendice - prolonge les tirets - d'où procède le je tire enfle en une - tiret encore - soufflette qu'il dit la poche d'air en terre cuite - la crise en cite faut retirer les déchirures agglutinées dans le pochon ventral - ya des ongles les peaux décédées en semi - ça pousse ya du vert qui vient en brindille petites fragiles un peu clair la racine emmerdée - et puis en périphérie tas d'os bien secs la structure au sol mais pas cassée - intacte elle est vaste panorama attablée à ses nerfs - de longues tiges en jeu dangereux pour les fêtes de noël - là comme une semblance - ya la parenté c'est papa le cadeau de papa - papa a crié le jeu embrassé par ses grandes poignes et tout balancé - le foutre le feu dans un grand râle peuré - ya l'enfant dans ses dégoûts telluriques le nez qui coule la muqueuse rouge bouchée qui saigne - mal au pourtour des dents - bain antiseptique à faire rouler le liquide piqué - en dedans les joues corrodées - l'homme jouvencé bien hâlé lui dit la femme qui creuse - dis pourquoi tu creuses - pas la tête elle pleine ou si les organes du sens en cavités - terre en sous-bois aussi en mètre carré à racler méthodiquement - genoux en boue - la voûte du dos humide - il pleut toujours les doigts qui malaxent le remblais laissé là - jeu de la fillette est cendré c'est fait - transformation matiérée les bouts boisés scandés de fines rayures colorées rendus à une volatilité après les grosses bouffées enfumées - ça hume le cendrier les jouets brûlés le fer sous la langue - ya la soufflette qui revient la pression qui fait des cloques - à-coups d'air qui rabattent les résidus en bas-côtés dans les fossés - se monte une décharge en la bedaine - pointes aiguës - faut opérer qu'il dit retiret encore - excroissance emprise dans ses pointillés - sur le billard en charcuterie - c'est la fin du tartare - a tout mangé le cru - a pas mâché avant.

les rires docteur les rires
visitée sans fin moindre appétit - croquer en parole du rouge sur les dents qui coule un peu à la plissure là au coin sur votre droite - détourné le bouchon - ya le docteur jambes croisées sur le fauteuil jauni - le dire en remède sinon en médaille sur le veston il peut que dire c'est moche madame vos mots - ou bien peut dire belle tranche de viande c'est du beau monsieur - en nuances marronnées juste avant le rance - saveur en fauve - la jolie fillette en gibier - élevée dans les sous-bois - bordures d'autoroutes les tranchées à toute vitesse - ya des traces des rires en empreintes - la tourbe humide - passé par là le docteur - vous en prie ne riez la bouche ample le dedans déchaussé est moche - vous le savez docteur vous êtes bien gradé - ya pas de remèdes à ça - essayez les pansements qui rigolent - rires qui suintent la feuille de gaze pas étanche - c'est bon pour vous ça diagnostique que ça respire - le souffle est lent certes mais c'est la moite lourde en cause - en vue la fraîcheur va glisser - narines ouvertes la verdure en luxure vient à s'éclaircir - feuilles et branches au sol après les tempétueux - la fillette en forme de docteur qui dit moche dira bien - pour sans cesse c'est sous peu.

animalerie alitée en forme de western
fillette médicale sans soin sous les draps en ménagerie enfantine - ya un ours déguisé en koala ya le chien historique plat marronné blanchi par aplats plutôt blanc originel mais là en cours d'existence trimbalé traîné sur le trottoir cimenté en aire de jeu - ya en photographie la main dans l'autre genoux frottés apprentie à roulettes en gamelles en répétition sale aparté - ya les yeux bleutés la peau basanée de l'homme en téléfilm spaghetti - docteur qui dit lui en beau et sale - ya la réminiscence en fond sonore guitarée étirée en délais au lointain de la bourgade en fantôme avec en cliché les poussières - la main au ceinturon les écartements du cheval la gueule en avoine - sèche saison - en contre-point le petit animal en fille au coucher lumière éteinte - maman partie en rengaine si pas de cauchemars la nuit qui vient c'est que pensée à moi - et là spectres de pas en éloignement au fond de l'escalier étroit et ciré - mioche et son koala - erreur lui déguisé en ours - en petits consacrements en pleine vérité - le plat canin assiste aux mises à mort - aboie pas solidaire en épieur - compromis animalier - entre soi de la même espèce - en tension - la dégaine facile - encore les cordes allongées - la petite elle malaxe dans le zoo - les gardiens endormis en bascule - se demande si le bel italien va s'en tirer.
Le commentaire de sitaudis.fr extrait d'un travail en cours