Faubourgs par Joseph Attié

Les Apparitions

Faubourgs par Joseph Attié

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

 

Dans son manteau clochardisé de balivernes

Il allait  au loin dans les faubourgs.

 

Pour narguer  l’envers et l’endroit

Entre les gouttes de pluie et les boutons d’or.

 

Comment faire pour mourir ?

 

C’était au temps où l’on a bu à la santé de la mort.

 

C’était au commencement, dans l’orangerie.

 

Et bientôt, bientôt, dans l’enclos et le dire,

 

Le dire de l’enclos ne médit pas trop.

Le commentaire de sitaudis.fr

Extrait de " Petits poèmes sur rien ", à paraître