Labribus par Thierry Brunet

Les Apparitions

Labribus par Thierry Brunet

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Derrière labribus jattends mon tour
il y a si longtemps que jy suis
jai oublié le nom de sa rue

Devant labribus on refuse du monde
enfin quand je dis du monde jexagère
lexilé cest moi à cause du sang que je perds
je plante seul à larrière

vous dire pourquoi je refuse pas
mais ça vous fera une oreille occupée
tant pis cest vous qui voyez
non vous allez rire je perfuse si si je pisse le sang
de toute façon je suis trop con jai jamais rien retenu
[remontez le texte vous verrez pour sa rue]

« Oh la la vous men donnez trop ! »

comment atelle pu me dire ça ? donner trop !
donner cest donner pareil pour peindre écrire ou jouer

alors là vous me voyez en train non pas en train
jattends le bus [suivez sinon] donc vous me voyez
perdre mon sang à labribus
il coule vermeil
je lévite dans une flaque rouge avec léclairage municipal je me réverbère
dans mon spot sanglant
mais bon je suis pas plus intéressant pour longtemps

tiens voilà le bus je vais pouvoir circuler à labri
sa rue on sen fout         jai assez de sang
pour aller jusquau bout     je peux tout verser
vous par contre vous mavez prêté qune oreille


[L'arpentage du cortex en toute sécurité.]