pôles chauds par Marc Hérivel

Les Apparitions

pôles chauds par Marc Hérivel

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

Depuis

Des lustres,

Partant

du myocarde

vers l’atmosphère

jusqu’aux abysses aquatiques,

ça suinte

Jusqu’à l’ouverture.

 

labalala fff

lala labalà fff

làbababa la fre la fre

lafre fre bafrelafre

la ba-la-fre !

 

Piteuse propriétaire

de trois résidences secondaires

sur toutes 

les galaxies

même l’hosto’

l’a dit

- « on a rien pu faire » -

 

Donc

je l’expose

à la chaleur

Quand ça me prend,

La conserve

Au congel

Quand elle

Me parle.

Voilà tout.

 

/_ /

Qu’allez-vous fabriquer

Après

Avoir travaillé

plastiques

métaux

tissus

organes

végétaux

béton

pensée,

Avoir investi

Les lieux

Le verre

À peu près tout

L’irréel_

 

Qu’allez-vous pouvoir fabriquer ?

Retourner à la terre.

Peut-être.

Si vous n’êtes pas trop cons.

S’il n’est pas trop tard.

 

 

Un à un les jours

Un à un les trajets,

Chasseurs-cueilleurs

Le XXIème

Est ailleurs.

Vous vivez

Des allées & venues

Dans le sens indiqué_

des mêmes trajets

& des mêmes jours.

 

Il est admis

Dans ce texte

Que les CSP

Sont brutales.

 

Il est admis

Que tout est

Partiel

Dans sa totalité_

 

marc e(s)t marc_

J’ai trois prénoms

Ai le choix

De deux noms.

Ça détermine.

L’environnement aussi.

 

 

 

Je voulais

Que tu soulignes

L’espace vide

Saleté computer.

Casser l’écran.

Briser la vitre.

Etre livide.

Passer les limbes.

 

Tout est normal,

Je m’enfonce

Comme chaque jour je respire.

Je voudrais

Que ça change.

 

Dessus la pente

Lisse

La boue

Glisse 

Et nos pieds n’arrêtent pas.

 

À savoir,

L’homme est

Le plus fort

Pour que l’horreur

Soit inévitable_

 

Futur à finir.

À jamais

Nous plafonnerons

Nos plafonds.

 

Ici

S’achève un fleuve.

Il s’achève.

Depuis la source

L’étendue coulante

Va, se jette.