Château Prigent, 2014 par Jean-Pierre Bobillot

Les Incitations

27 juil.
2014

Château Prigent, 2014 par Jean-Pierre Bobillot

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

sonneT eXpansé (plus ou moins) raTé

 

 

Bienvenue en ce haut-lieu tout vibrant de culture…

45 ans après son premier recueil, &

les modestes débuts de TXT — feuillets

merdRés, déjà… —, le voilà assumant la posture

 

(bien mieux, on me l’a dit, que d’aucuns ne le surent…)

 

d’auteur colloqué parmi ses colloquants, même : 

pas si simple ! Discret sans faire le distant ;

nuançant, précisant, sans se faire insistant ;

& donnant de « la voix-de-l’écrit » (l’main-du-poème

 

à l’appui) matière à penser « l’escripture », même…

 

D’avant-garde, on causa : mais pâtanXa. Quinta-

ne & les « post- » : plus zutic’ que teXtuels ? mais TX-

? Rabelais dans Mao, c’était pâmal zutiX

non plus ! Kitch, osa David : car on ne lésina   

 

pas sur le paradoxe, ni l’humour, touça…

 

Verheggen, sur les lettres de l’ami, vagua ;

ravis, nous écoutâmes Jean-Marc & Vanda…

 

 

 

envoiX

 

 

J’ai tourné ce sonnet façon Laurent Fourcaut,

mais en vers plutôt de 13, genre Météo

(qui fut bonne) des plages : 13, c’est pâd’trop

pour y fourbir « la matière syllabique » au

 

(& des de 12 aussi, hein : faut tenir la gageure…)

 

complet ! Materia mater & mère sylla-

bique, telles furent les Charybde & Scylla

dont l’attrait turbulent pimenta les débats

d’une semaine dense en trouailles, & à

 

(typographiquement parlant, & sans ratures !)

 

retrouver en volume — actes — quand l’heure en sonne-

ra… Mais je veux aujourd’hui rendre l’hommage dû

au trio sans qui rien n’eût eu lieu que le lieu, où 

n’eût pas soufflé « l’esprit de Cerisy », en somme…