Le choc des mots et le poids des logos par Christian Bernard

Les Incitations

09 déc.
2008

Le choc des mots et le poids des logos par Christian Bernard

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

Les Presses Universitaires de France engagent, sous la direction de Frédéric Worms, la publication, dans leur collection « Quadrige », d'une édition critique des œuvres de Bergson. Deux premiers volumes sont parus (Matière et Mémoire et Les Deux Sources de la morale et de la religion ). Salubre entreprise qu'il conviendrait de seulement saluer à sa juste valeur philologique et philosophique si la fée publicité n'était venu changer en réclames les couvertures de ces ouvrages. Avec, à la clé, l'invention d'un « concept commercial » promis sans doute à un bel avenir : le bandeau intégré. Autrefois, on imprimait séparément un bandeau que l'on plaçait sur la couverture pour y ajouter un « message » destiné à susciter l'attention, la curiosité et, partant, le désir d'achat du lecteur. Il arrivait même parfois que ce bandeau fût conçu par l'auteur du livre et qu'il fît ainsi partie intégrante de celui-là. Aujourd'hui, grâce aux « communicants » des néo-PUF, plus besoin de cette coûteuse prothèse marchande ! Il suffit d'imprimer le bandeau sur la couverture elle-même et d'unifier ainsi l'objet et sa publicité. Cette riche idée ne pouvait suffire aux « créatifs » : il fallait encore qu'ils empilent à gogo sur leurs faux bandeaux les poncifs les plus inappropriés à ces deux classiques de la philosophie moderne. Outre la tête de l'Auteur, élégamment soutenue par sa main gauche - ce penseur savait donc le poids de la pensée -, outre un fond grisé parcouru de quelques lignes manuscrites, de la main de l'Auteur, dont la mise en page ne permet pas de saisir le sens mais où apparaissent les deux mots-clés du bergsonisme vulgarisé (temps et durée) - et qui servent d'ailleurs indifféremment aux deux ouvrages édités -, outre la formule « la première édition critique de Bergson » - l'usage ancien se serait passé de la mention « la première » qui emphatise inutilement une indication technique -, c'est un slogan en grandes capitales blanches qui saute aux yeux de toute sa vacuité : « LE CHOC BERGSON ». Et voilà le travail ! Pauvre Bergson ! Le retrait de la culture, celle du livre, en l'occurrence, trouve là une illustration que d'aucuns jugeront bénigne. Mais qu'un éditeur historique comme les PUF, détenteur d'un catalogue si considérable du point de vue de la recherche et du savoir, en vienne à confondre livre et livrée ne devrait pas nous paraître si anodin.