Comptine, Festin de Samuel Lequette

Les Parutions

18 janv.
2007

Comptine, Festin de Samuel Lequette

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Nous avons depuis longtemps reproché à la micro édition, entre autres, d'accroître la prolifération des écrits avec des moyens misérables dans le misérable but de créer des réseaux de soutien avec retour sur investissement pour les concepteurs ; dans un récent mail, Jean-Marc Baillieu défend valeureusement le travail d'Olivier Domerg que nous avons souvent stigmatisé :

La maquette d'Autres & Pareils est simple, sans chichis, la charte graphique basique, le mode de reproduction adapté au projet, le tirage itou, ce qui n'a pas empêché certains "jolis coups" via la publication d'inédits d'auteurs débutants (ou pas reconnus) que l'on a ensuite retrouvés chez des éditeurs professionnels. De plus, du point de vue de l'auteur, le travail est propre et rapide : relecture d'épreuves, respect des délais, part du tirage réservé à l'auteur -ça compte et c'est gratuit-, diffusion de l'avis de parution et de l'ouvrage, ainsi que service de presse ciblé : franchement, en 3 collaborations espacées dans le temps, je n'ai eu qu'à me féliciter d'Autres & Pareils. D'un point de vue plus général, l'expérience "Contre-Pied" se révèle être un mode pérenne de diffusion des états d'écriture en cours, répond donc à une nécessité. Il se peut qu'étant donné le statut de nos productions littéraires dans la société actuelle, l'édition artisanale (à tirage limité) sous différentes formes-utilisant différents modes technologiques- est peut-être mieux adaptée que les modes de production et de diffusion de l'édition commerciale (romans, etc.).
Cette défense et illustration mérite d'être entendue.
D'autant que nous avons régulièrement soutenu ici, le travail de Frédérique Guétat-Liviani sous l'enseigne de Fidel Anthelme X qui pourrait subir les mêmes reproches et les mêmes éloges.
Cette fois, c'est le livre de Samuel Lequette (maintenant bien connu du milieu pour son site http://www.larepubliquemondialedeslettres.com/index.phpet sa revue Hapax, qui requiert toute notre attention ; homme de réseau, il édite aussi un livre de Frank Lays que nous recensons également.
La force du texte est parfois telle qu'elle submerge les réticences suscitées par le contexte.
Comptine et Festin se suivent et s'assemblent sans se ressembler : deux textes très courts, très découpés, très simples, à la syntaxe et au lexique très limpides mais ... complètement et délicieusement opaques. On doute et on relit, on croit saisir quelque entrée puis on relit en réalisant qu'on n'a pas avancé : ce surplace qui esquisse un geste de ralliement pour mieux le reprendre, est l'apport de Samuel Lequette aux écritures actuelles qui dérangent et fascinent le plus, parce qu'elles échappent à toute tentative d'élucidation et de classement.
Dans la même collection, il faut mentionner Les Auditives où Claudie Lenzi imagine la Vierge Marie sourde et Gabriel qui repart bredouille . Avec son mal dire, tout son brouillage en elle, l'auteur ouvre les OUI.
Signalons aussi, en forme de (presque) repentancitude (sic) : La Bienséance (augmentée) de Jean-Marc-Baillieu aux éditions Contre-Pied :

4 €
AUTRES ET PAREILS
Bâtiment C12
Résidence Paradis St Roch
13500 MARTIGUES
Le commentaire de sitaudis.fr éditions Fidel Anthelme X, novembre 2006
avec une photographie de Michel Maury
chaque texte de 8 à 9 pages
6 €