Constitution de L.L. de Mars. par Jacques Demarcq

Les Parutions

27 mars
2004

Constitution de L.L. de Mars. par Jacques Demarcq

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Qui est L[e] L[ièvre] de Mars (par une probable allusion carrollienne) ? Connais pas. Mais ses ì poèmes de la faillite ", outre d'un sens de l'échec, témoignent d'une culture littéraire assez rare chez un jeune auteur. D'autant que ladite ne s'inscrit pas dans la pénible tradition poéteuse française. Il a lu les Anciens (les Grecs sûrement), il fréquente les Américains (de Pound aux Beatniks et à la New York School). Il écrit parfois tordu et souvent brisé, parce que ça ne lui coule pas de cette source où tant de Narcisses s'épanchent. Il ne cède pas davantage à l'un de ces petits formalismes systématiques qui, loin de tirer la langue, aident surtout à tirer à la ligne. La différence, est que ce type ressent l'histoire (la réelle, pas la symbolique ou imaginaire) et qu'il a (eh oui !) plus d'expérience que de discours. Il y a dans son livre (bien plus que recueil) de l'épique sans y croire, du lyrisme qui se réfrène, mais qui sont là tous les deux à s'agiter. Enfin !