DOC(K)S, POESIE(s), THEORIE(S)

Les Parutions

31 oct.
2006

DOC(K)S, POESIE(s), THEORIE(S)

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Ce numéro consacré à la Poésie et à la Théorie ne contiendrait-il que le texte d'Alain Frontier, intitulé L'action, le sens, la poésie , p. 236, qu'il suffirait à notre bonheur, extrait :

Sans doute le poème ne se réduit pas à la simple addition des signes qui le composent ...., il naît de leur combinaison nouvelle au sein d'un système destiné à se substituer aux grilles marchandes imposées par la vulgarité. Le poème n'est rien d'autre que la mise en place, dans le temps de son déroulement, de ce réseau inédit de liaisons que le poète, parce que c'est son désir et parce que c'est sa volonté, est en train d'opérer entre les différents paramètres de ce qui le constitue : la langue, la voix, le geste, le public, le réel, le sujet. J'appelle sens la nouvelle nécessité qui émerge de ce système, à chaque fois inédit et engageant la totalité de la personne.

Un modèle de clarté et d'intelligence dans ce sympathique mais confus foutoir que l'implication de Philippe Boisnard n'a pas contribué à rendre plus accessible aux gens pressés de lire : le débat que celui-ci engage actuellement sur son site

http://www.t-pas-net.com/libr-critique/?p=214

avec l'auteur de Portrait d'une Dame (Al Dante), est en revanche plus déchiffrable même si certains des termes qu'il emploie trahissent de l'incompréhension d'une part et, d'autre part, le récurrent engouement des jeunes gens pour les gadgets et croyances scientistes de l'époque ; illusion en effet que celle qui consiste à croire qu'il soit possible (et même souhaitable !) d'en ... finir de (SIC) la dualité poésie/science ...

Tandis que des physiciens comme Lévy-Leblond cherchent depuis longtemps des modèles opératoires ou des métaphores chez les artistes, il semble plus fructueux d'incorporer certains gestes et méthodes de la science dans notre propre champ, ce qui n'est possible qu'à la condition d'en conserver les contours et la tradition.
Ce n'est qu'un début, le débat transgénérationnel tant attendu ne fait que commencer.
Il naît véritablement à mon sens, maintenant et sur le web, à partir de ce dossier ouvert par Philippe Castellin... mais pourquoi celui-ci, si friand des nouvelles technologies et prompt à nous enjoindre d'en finir avec le moyen-âge, ne parvient-il toujours pas à nous offrir, avec chaque livraison de sa somme, un sommaire ?! C'est qu'il y a peut-être aussi un antagonisme esthétique entre la tradition de l'agora et celle du chantier mais il n'obéit pas au clivage des dates de naissance.
Le commentaire de sitaudis.fr Quatrième série-n°1/2/3/4
448 p.
+ Film (DVD Rom)
50 €