Journal seneca de Jerome Rothenberg

Les Parutions

02 nov.
2015

Journal seneca de Jerome Rothenberg

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

 

 

Les éditions Corti viennent de publier cette œuvre célèbre (et longtemps inaccessible au public francophone) de Jerome Rothenberg (né en 1931), écrite après un séjour de deux ans dans la réserve indienne Seneca à l’Ouest de l’État de New York.
« Je suis devenu castor » écrit le poète dans ce livre, son nouveau nom reçu des Indiens Seneca mais dans ce court extrait (publié avec l'aimable autorisation de l'éditeur), on retrouve le Baal Shem qui appartient, lui, complètement à la culture hassidique, la famille du poète ayant émigré de Pologne en 1920.

Le grand intérêt de cette œuvre n'est-il pas de mettre en jeu et rapprocher les deux idnetités menacées de disparition ?

 

 

 

être un castor qu’est-ce que c’est en vrai

quand j’y pense je pense

à l’eau l’eau sur un corps

tout poils

je pense aux chapeaux en poil de castor

et aux films à poil

je pense à une nouvelle naissance dans

une vie de castor

le castor dans le poème du Baal Shem

vient au monde

il est dans l’homme ce qui engendre

la queue dans les poils

cette basse intelligence qui jaillit

change ce que nous sommes

le mou qui devient

dur et le froid,

torride

langue rouge du castor dans un nid

de fourrure

par une soudaine métamorphose

le monde fluide

devient

tout ce que l’esprit peut penser

l’esprit pense

pénètre le fondement fluide fleuve

du sexe transformé

le Baal Shem quitte la lumière de la Torah


et devient

l’un ou l’autre vieil animal au sein

du bois sacré

 

 

 

Le commentaire de sitaudis.fr


Journal seneca de Jerome Rothenberg
t
raduit par Didier Pemerle
Corti,
série américaine, 2015
136 p.
18 €