La Tête au carré de Manuel Joseph par Nathalie Quintane

Les Parutions

08 juil.
2010

La Tête au carré de Manuel Joseph par Nathalie Quintane

La Tête au carré endosse bien le costume du monteur - phrases, textes, images, cadrés au trait comme autant de morceaux (un morçal) qu'on aurait pu caler là, ou là ; sauf qu'un livre est un livre une page une page une feuille une feuille et qu'il n'y a pas de pointillés pour encourager le lecteur à découper et à recomposer à sa guise. Aussi bien ne peut-il y avoir recomposition puisque c'est un livre qui ne compose pas, est de l'ordre de la prosopopée1 (ou au moins de la ventriloquie), du calligramme militaire et du polar - autant que du montage, donc. C'est à se demander si Joseph (Manuel) n'y (dans la Tête (au carré)) tord pas le cou à cette lune toujours neuve (le montage, donc) comme un Ducasse le mena loin et cul par-dessus tête (au carré).

Il y a un personnage, qui ne se laisse jamais imaginer, une Elsa, Nikita bien féroce en piste pour des tas de tortures, et drone et acronyme (ELSA = Engin Léger pour la Surveillance Aérienne) prêts à surveiller les villes, cités et quartiers fragilisés - et fonction "correctrice" et "dominante"2 du poème.
Il y a quantité d'articles de loi et de journaux qu'on se croit autorisé à balayer ayant compris le système, sauf que certains partent en vrille critique3à un moment et se mettent alors à fonctionner comme des tests de lecture.
Il y a des considérations à la fois lapidaires et justes sur l'état de (la) poésie au terme de deux pages sur la CNIL, une brèche rimbaldienne au-dessus de huit vers de mirliton4, une scène type Dard (Frédéric) avant une page de syntaxe "au pilori", poupées russes (Nikita(s) ?) de compléments de nom ou de subordonnées, des inserts sur le monopole ou les monopoles des firmes pharmaceutiques et deux phrases sans appel sur le Moyen-Orient (ì Le cèdre finira à la scierie " ; ì Les Egyptiens écrivent, les Libanais publient et les Irakiens lisent. Les Israéliens s'en torchent. "). Soit une enquête, assez pragmatique, qui aurait gobé le personnage hocquardien du "privé" pour le recracher en poupée digne de L'Exorciste (sa tête ayant la faculté de tourner à 360°, elle peut voir aussi dans son dos).

Le tout donne quelque chose entre un souvenir de Manchette et Christophe Hanna5, Christian Prigent et un compte-rendu de séance au parlement : on est loin du manuel du parfait petit monteur, très loin des usages parfois appliqués qui nous sont passés entre les mains depuis une quinzaine d'années. Il n'y a pas d'intention critique, pas de démonstration, le mot capitalisme n'est nulle part, et c'est le livre le mieux voyant et le plus actant sur les intrications à l'œuvre dans l'époque et l'œuvre intriquée de l'époque. Mangeront-ils ? (Victor Hugo). Comprendrons-nous ?



-----------

1 prosopopée : directement, celle du Tazer : Je suis la nouvelle arme de choc de la police et j'm'appelle ì Taser Bunker ". Avant, j'ai léché les semelles du capitaine. Mais ça, c'est bien fini. J'ai le manche du futur, le chibre de l'avenir, je décharge 50000 volt[s] dans ton con et je sperme Fa'âtmâ-Da‰tty et Daffy Duck dont j'ai le même nez depuis que le capitaine m'avait écrasé le nez sous sa semelle (...).


2 fonction dominante : telle qu'expliquée dans l'un des passages les plus drôles du livre : Et nous commencerions par la discrimination des fonctions, et par là même l'affirmation de la validité du concept de fonction reconnue par Jakobson à partir de la notion de ì dominante " (cf. Jakobson 1963 : 218, 1985a : 77, Waugh 1985 : 144-146). Un énoncé tel que la résine qui va suivre l'écorce de l'arbre écorché obéit simultanément à plusieurs fonctions et peut les satisfaire si elles ne sont pas lesbiennes mais l'une des fonctions est toujours dominante. Dans le poème présent qui constitue le ì cas " présent, la dominante est Elsa.

3dans ces remarques de la CNIL sur le texte définitif du projet de loi relatif à la prévention de la délinquance : (...) De même, comme la CNIL l'avait demandé, il est prévu que le traitement national envisagé ne fait l'objet d'aucune mise à disposition, rapprochement ou interconnexion avec d'autres traitements de données à caractère personnel qui pourraient coller à l'ìactualité" ("hapax" doté de chiralité dans le corpus qui suivra), autant attraper des mouches avec du vinaigre (...).

4 (...) La beauté se tint bien. J'ai voulu m'exprimer lourdement. J'y parviens aisément. Il s'agissait d'entonner les paroles de la chanson de la diffamation. Son refrain : Total Digital Qaida. Son latin : Omnes vulnerant, ultima necat. Je ne tiens pas de journal ça tache les doigts (...) Semelles de crêpe, tronches de cake/La gueule ne fait pas le moine/Un prêté pour un vendu/Un curé pour un pendu (...).

5La tête au carré peut être lu comme une série de "recontextualisations littérales" (cf. Nos Dispositifs poétiques. éd. Questions Théoriques, 2010).