la tête et les cornes, n° 2 par Tristan Hordé

Les Parutions

04 juil.
2015

la tête et les cornes, n° 2 par Tristan Hordé

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

Rien d’original à dire que les revues sont indispensables à la vie de la littérature, l’histoire depuis plus d’un siècle en donne de multiples exemples, de Nord-Sud de Reverdy à PO&SIE de Michel Deguy. Aujourd’hui, les sites et blogs littéraires numériques, très nombreux, si intéressants soient-ils, n’ont heureusement pas fait disparaître les revues sur papier : il s’en crée même de nouvelles et, ce n’est pas un hasard, par de jeunes poètes. Marie de Quatrebarbes et Maël Guesdon, qui animent la revue z : avec Stéphane Korvin, publient également la tête et les cornes avec Benoît Berthelier.

La première livraison était pour une part consacrée à la poésie coréenne, la seconde donne une idée de la poésie suédoise vivante avec une trentaine de pages de traductions de textes proposés par la maison d’édition suédoise CHÂTEAUX, animée par Beata Berggren, Martin Högström et Peter Thörneby — dont des poèmes sont repris ici. On lira aussi une traduction du roumain (Virgil Mazilescu) par Pierre Drogi, de l’allemand (Peter Waterhouse) par Lucie Taïeb, de l’anglais (Peter Gizzi) par Stéphane Bouquet, du coréen (Chu Halim) par B. Berthelier, du norvégien (J. H. Sværen) par l’auteur et Marie de Q. Cette énumération pour mettre en valeur le parti-pris de donner à lire des poètes de diverses langues ; il y a là, comme dans d’autres revues (Rehauts, PO&SIE, la revue de belles lettres, par exemple) la certitude que la frontière des langues ne doit en rien empêcher la lecture. On aimerait voir renaître, à lire les deux livraisons de la tête et les cornes, la collection "Poésie du monde entier" de Seghers, disparue depuis bien longtemps... La revue publie aussi des poèmes calligrammes de Cécile Mainardi, "Le théâtre à Brioine" de Danielle Mémoire, suivi d’un entretien avec Marie de Quatrebarbes et Maël Guesdon et des pages en prose de Julien Maret.

C’est un bel ensemble, que l’on trouvera dans la plupart des librairies de l’est de Paris, chez Tschann et Michèle Ignazzi, à Vent d’Ouest à Nantes ou en écrivant à

lateteetlescornes@gmail.com.