La vie de famille (Claude Chambard)

Les Parutions

06 mai
2002

La vie de famille (Claude Chambard)

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
On repère d'autant mieux les influences de ce livre, typique de ce que l'on pourrait appeler l'école de Bordeaux, qu'elles sont affichées et revendiquées : Emmanuel Hocquard et les objectivistes américains, Royet-Journoud et quelques autres beaucoup plus (Gertrude Stein) ou moins connus. L'auteur les recense et parfois (dans ses notes) les encense comme il tente de cerner sa vie de famille, avec la tentation du listing sec mais exhaustif, à travers les activités les plus anodines comme les plus signifiantes, ses goûts très chics ou pas du tout, ses multiples angles de vues et ses vues d'angles.
Il y a aussi beaucoup d'images et même du son.
Ce pourrait être lassant et complaisamment narcissique, cette mise à plat (intelligente et sans illsuions) de l'intime.
Mais c'est formidablement écrit, scandé, balancé.Et puis filtre aussi, de temps à autre, une leçon de gai savoir vivre, comme il est rare d'en trouver sous la plume d'un contemporain :


C'est donc ça la vie de famille, une certaine urbanité, mais aussi & surtout un certain refus de gouverner les autres, les accompagner plutôt n'est déjà pas une mince affaire. Il y faut une-impossible- attention de chaque instant, un goût du risque sans calcul, une présence effective et une infinie compassion-que l'on n'a pas toujours envers soi-même.

133p.
18 €
Le commentaire de sitaudis.fr (éd. Le Bleu du Ciel)