LUNA PARK, nouvelle série.

Les Parutions

09 févr.
2003

LUNA PARK, nouvelle série.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
La revue de Marc Dachy, repart pour une nouvelle série!
Celui-ci étant historien d'art, éminent spécialiste de Dada, une importante partie de ce numéro #1 s'inscrit dans une dimension quasiment patrimoniale : texte d'Artaud en ouverture et étonnant entretien avec le Dr Ferdière, visite à Arp de Pierre Descargues et lettre de l'artiste (et néanmoins poète), "Poignées de mains Dada" d'Emmett Williams, "Chaussette chilienne" un poème inédit de Tzara (reproduction du manuscrit très intéressante historiquement), un texte de Mondrian de 1936 (méditer sur "L'art n'est pas fait pour n'importe qui et existe, en même temps, pour tout le monde."), un texte plus connu de Kurt Schwitters, des poèmes futuristes russes...la plupart du temps, on goûte avec déférence même si la composition, le graphisme et la mise en page, loin des habituelles pratiques de vénération fétichiste, n'ont d'autre but que de favoriser la lecture.
Normal, ici on ne s'abîme pas en pieuses commémorations : "Dada pas mort", tel pourrait se résumer l'éditorial (pas au début, à la fin du volume) qui oppose la "mondrianisation" à la "mondialisation" et s'en prend à un commerce qui, par volonté de pouvoir, en arrive à piétiner sa propre logique et menacer le livre, donc la démocratie. Il faut donc que le combat continue et il a continué avec Fluxus, avec Nam June Paik (cf. la prestation de son épouse, Shigeko Kubota), avec Burroughs et Brion Gysin (important entretien de celui-ci avec Jason Weiss), avec John Cage (une excellente "Autobiographie" de 1991, inédite en français où se manifestent "l'humour, l'intransigeance et le détachement propres à l'esprit zen").
Et l'on sait gré à la revue de ne pas négliger ceux qui aujourd'hui incarnent cette tradition avant-gardiste bien décriée, omise ou raillée, ceux qui veulent continuer pour le pire (Alain Borer et Raymond Hains) ou le meilleur (Jacques Demarcq et Savitzkaya).
Ajoutons à cela des brèves indispensables ("Au fil du réseau), des photographies de nos héros préférés et même un mini CD, une œuvre pour piano de Xénakis de 1973.
Prochain numéro en septembre 2003, on s'impatiente déjà.
Le commentaire de sitaudis.fr 332 p.
32 €
Abonnement : 85 €