naufrage du litanic de Christian Prigent par Stéphane Bérard

Les Parutions

08 déc.
2008

naufrage du litanic de Christian Prigent par Stéphane Bérard

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Foutre sa vie en l'air





Pourquoi en suis-je là aujourd'hui ?

Parce que Prigent Live 81 à Bordeaux est aussi important que The Clash à Mont-de-Marsan en 77.

Parce qu'il y a toute une histoire de la montée en intensité, du son mais pas seulement.

Parce qu'il y a des écoutes parfois qui chambardent le chambranle. Je n'ai jamais oublié Mozart, ni les Sex Pistols ni Christian Prigent.

3 morceaux qui ont foutu ma vie en l'air.

Le premier vers 6 ans (ouvrant tous les possibles), les deuxièmes à l'adolescence (fermant tous les possibles), et le troisième en 89 (oeuvrant tous les possibles).

Là vous l'avez en 81 !

Avec une de ses diverses voix de Hun

Attirail

Il parle comme on appuie sur la pédale distorse, un peu crunchy.

Mais il y a de la réverbe et ses arrêts rockabilly

et des soli de phrases de mères 

cantates protestant à terre