Poèmes et proses de Gerard Manley Hopkins

Les Parutions

03 oct.
2007

Poèmes et proses de Gerard Manley Hopkins

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Réédition en poche de la fameuse édition de Pierre Leyris (1957, remaniée en 1964 et en 1980 avec un avertissement) dont la préface commence ainsi :

Hopkins est un poète ardu.

Hopkins avait surtout conquis une liberté, dont Leyris n'a jamais joui, sur les formes héritées du langage ! Il faudrait le retraduire aujourd'hui, alors que nos esprits ont été façonnés par ses héritiers, de T.S. Eliot à Dylan Thomas : Philippe Beck en serait bien plus capable que le traducteur de Dickens. Demarcq aussi mais pas assez équipé en fibres métaphysiques.
Ainsi la fin magnifique de TO SEEM THE STRANGER ...

... Only what word
Wisest my heart breeds dark heaven's baffling ban
Bars or hell's spell thwarts. This to hoard un heard,
Heard unheeded, leaves me a lonely began.


a posé des problèmes si insurmontables à Leyris qu'il s'en explique dans sa préface : il voit bien l'incroyable audace mais il la repousse :

Mais à toute parole
De mon cœur le plus sage, ou le ban confondant
Du ciel noir, ou l'enfer, me barre. Ce garder
Inouï, ou ouï sans plus, me laisse à zéro, seul.


Le commentaire de sitaudis.fr traduit de l'anglais et présenté par Pierre Leyris
édition bilingue pour les poèmes, d'après l'édition originale par Oxford U. P.POINTS Seuil-octobre 2007
289 p.
7 €