Faire le mur (extrait) par Emmanuèle Jawad

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Faire le mur (extrait) par Emmanuèle Jawad

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

pelé de Sonora que drones rasent rares parties claires d’un désert trois segments longs hauts marquent la frontière dans l’extension pans grillagés béton et acier fossés ceinturés de coyotes et serpents reprises de migrants aux abords du mur

 clôture ferme l’accès sud œil continûment ouvert caméras infrarouge portées hautes saillies de miradors  dans l’espace intermédiaire  des points de contrôle détections thermiques et de mouvements

 distances non mesurées à vue s’allongent dans le désert épuisent deux barrières parallèles surmontées d’un œil satellitaire

 

un mur socle l’étendue, dressé à la lisière, une frontière haute s’étend poudrée d’un ciment à peine au dépôt remué, l’écart entre les terres voisines échancre les mêmes plaines

 les murs du monde sur le mur de Berlin, une éclosion photographique couvre l’épiderme grumelé du mur

 

 on capte sous- terre des indices à Melilla au maillage si serré ferré d’un mur l’enclave

sur la côte africaine frôle aux abysses d’un ferry l’Europe

 

haut : entre le centre temporaire et le port : l’avenue de la Démocratie

le golf goutte à goutte de la traversée des migrants jusque là

le terrain jouxte le cimetière au pied du grillage

l’avenue conduit au continent par la mer