L'ÉCRITOIRE par Jorge Lucio de Campos

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

L'ÉCRITOIRE par Jorge Lucio de Campos

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

1

 

Sur l’écritoire de papiers

ambigus courent des

 

meutes folles de la steppe.

 

 

2

 

Ils creusent dans la chair et égouttent

sur la peau un vin roux et beau.

 

 

3

 

La clé d'être est l'agonie du temps

dans la chaussure que nous aimons.

 

 

4

 

Je deviens un crapaud non par un

baiser, mais par des circonlocutions.

 

 

5

 

Je ne me suis jamais autant déshabillé,

jamais je n’ai crié avec aussi peu de voix.

 

 

6

 

Il y a encore une chance de

me voir moi-même peindre

 

 

un portrait de moi-même

pour trouver ce qu’il y a de bien en moi

 

 

je dirais plutôt je m’aime beaucoup

 

 

 

 

 

 

A ESCRIVANINHA

 

1

 

Sobre a escrivaninha de

papéis ambíguos correm

 

matilhas loucas da estepe.

 

 

2

 

Escavam na carne e escorrem

na pele um vinho ruivo e belo.

 

 

3

 

A chave de ser é a agonia do

tempo no sapato que amamos.

 

 

4

 

Transformo-me em sapo não por

um beijo, mas por circunlóquios.

 

 

5

 

Nunca me despi tanto, nunca

gritei tanto com tão pouca voz.

 

 

6

 

Ainda há chance de me ver

em mim mesmo, de pintar

 

um retrato e, achando o que

preste em mim mesmo,

 

gostar muito de mim.

 

 

 

 

 

Le commentaire de sitaudis.fr

La traduction en français (avec l'aide de Patrice Reis) précède le poème.