Le chien par Alain Frontier

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Le chien par Alain Frontier

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Le tailleur de pierre a une pulsion inexplicable et porte des lunettes noires parce que le chien aboie, il tue la vieille femme avec ses lunettes noires mais la vieille femme, continue d'aller sans avoir peur est insupportable. Le tailleur de pierre est mécontent c'est pour cela qu'il tue la femme d'abord il la ligote puis il la tue après l'avoir frappée, puis la fourre dans sa tire avec ses lunettes criminelles, le tailleur de pierre présumé ligote le corps de la vieille femme à cause du chien, puis il la strangule et la rosse et tasse le paquet dans le coffre avant de l'étrangler et de la, battre encore et de, brûler les morceaux du corps un peu plus loin mais le chien continue d'aboyer. Le tailleur de pierre est mécontent de voir que la vieille femme n'a pas peur soudain pense qu'il devrait la tuer.