Le Sursis en conséquence (extrait) par Carole Carcillo Mesrobian

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Le Sursis en conséquence (extrait) par Carole Carcillo Mesrobian

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

A la sidération de palper le visage

Toujours réitérée

Le même

Aux passages des regards qui ne se peuvent voir

Et l’étonnement sans cesse de ce mouvement dans la cage de chair

Même endormie même malgré

Même contre la mer à marée qui recouvre

Surtout là

Cette fatalité de battre

Il demeure à tarir son écho de reclus

Par le souffle des bouches par l’odeur qui nue

Dans la tresse des gestes avérés qui se touchent

Oblitère à la peau seuil des impuissances au sursis de sa toile

La claustration

La périphérie rauque au carcan de nos âmes

Comme un feu qui s’envole

Et retourne à la flamme béante de s’aimer