Road Movie, extrait par Fabrice Bothereau

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Road Movie, extrait par Fabrice Bothereau

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
le guerrier s'appelait K-Rem
il avait les dents longues
il rasait l'eau du fleuve
qui était si sale
il croisait des bonnes sœurs
qui souriaient béatement
- leur triple ou quadruple trou
et des juifs traumatisés par leur situation
- bruit, guerre, peur
un type marchait sur les bans de sable
l'air vicieux

faut-il lui retourner les ouïes?

vous ne pouvez rien faire sans moi
vous avez besoin de moi
vous m'attendiez
mais n'osiez m'aborder, ni me parler
je vous manque déjà
vous tomberiez folle
si je touchais votre corps

vous m'avez reconnu comme tel
je l'ai bien vu
quand nous nous
nous nous sommes
sommes croisés
géocroiseur

de plus de
400 mètres
de diamètre
2004 XP14
va frôler

la Terre il a été observé
le 10 décembre 2004

par le
Lincoln Laboratory Near Earth Asteroid Research
(LINEAR)

il appartient
à la famille
des astéroïdes géocroiseurs
Apollo
dont les orbites croisent celle de la Terre
ceux-ci sont au nombre de 1.989

vous aviez ce pauvre
déguisement
de bonne sœur
mais en fait vous étiez
un havel
un ange
-
et vous m'avez suivi
d'un bout à l'autre
de ma promenade

je le sais.
vous savez que je
suis venu sauver le monde

et c'est pour cela
que vous aviez toujours ce sourire.
vous avez toujours
souri à mon passage
ou au vôtre

je croise le monde
avec mes 1989 orbites

mais il n'y en a
que pour les bolides
excréments polymères

la dune s'est écrasée
sur eux sur la maladie
la dune-il de la
pensée écrase la
maladie-ill des idiots

écrire les lieux où nous sommes reclus.
le plan d'une ville.
1. où on amasse l'Euro journalier
2. où on tombe amoureux
3. où on mange, très vite cerné par l'humanité

il faut encore laver la maison
repeindre des murs
des portes

j'ai une pièce entière pour écrire mes nullités

pour L (L comme L) la poésie est l'approche limite du néant
l'expérience du poétique c'est ça
repeindre la maison de fond en comble
l'approche de la limite du néant

venir mordre de son dentier sur l'assiette du néant

de toutes manières, les poètes tournent autour de ce pain
notre pain troué au milieu
- le pain de Mandelstam
c'est ce trou qui n'est-ce pas
et s'en approchent
qui avec les yeux
qui avec les mains
qui avec la bouche

Le commentaire de sitaudis.fr Extrait du livre Road Movie, à paraître aux éditions Le Quartanier (Montréal) en 2007.