Vers projectiles (I) par Bruno Fern

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Vers projectiles (I) par Bruno Fern

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

 

à dégager les vers à les tirer

du nez où pendent

cinq six

bouches bées

 

 

lèvres des années 80

visibles dans l’écartement des bottes

sans culotte en noir

et blanc – déjà dévorée ou quoi 

 

 

loin du festif

des fondations d’entreprise de luxe

le poète dédicace sa jambe

pourrie au retour

 

 

crase-la

coute plutôt en basse

continue et palpit

ant jusqu’à plus personne

 

 

là finis

dès le matin que faire

de nous à part choisir le bon pied

hésiter longuement face au ciel

double vitrage

 

 

 

s’y reflète se

montre sous toutes les coutures (un trou

aux bas) s’épile

les sourcils trouvables des décennies après

 

 

un jour décide enfin

de faire à son tour un geste

de bon sens (non commercial) :

d’apporter sa pierre

à la fin du monde

 

 

comme la pluie peu

à peu tombe

direct dans le puits revient

à la case départ on dirait

que c’est la fin

 

 

des haricots oubli

és dans la cave les

voici desséchés et noircis bons

qu’à jeter

 

 

vie vide ab

cès interdit en dehors des heures

d’ouverture la muqueuse tient pas

longtemps ici