Ricotta de Maryline Desbiolles. par Maryline Desbiolles

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Ricotta de Maryline Desbiolles. par Maryline Desbiolles

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Ricotta. La blancheur savoureuse de la ricotta nous absout. Et tout s'ajuste à la perfection. Au matin les chèvres sont traites par le jeune homme dontles dents certes ne sont plus de lait. Mais la candeur de son sourire estintacte et le lait un peu tiède qui vient de sortir du pis. La mousse décorenos lèvres. Dans l'après-midi ardente, depuis la petite route bien au-dessusde Cortona on voit le lac Trasimène et dans un hameau plus loin un autrejeune homme qui grille près de sa piscine tandis que sous l'auvent la Madonna del latte donne un sein un peu trop haut placé et rond comme une pêcheblanche à l'enfant Jésus. La ricotta au lait de chèvre le soir dans nosassiettes est la somme de toutes ces giclées dans la rondeur du jour.