SELECTED LOVE (extrait) par Andrea Franzoni

Les Apparitions

SELECTED LOVE (extrait) par Andrea Franzoni

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

III

 

 

 

Penses-y. Tenter une fatigue moindre.

Le blé sur la tige et l’archer des baguettes pour nos paradis compulsifs

qui s’éloignent dès qu’on s’approche. Tristes débuts. Et on se bore at the end,

soit, ton visage est un best-seller que je n’écris (pas) que pour l’argent.

 

C’est l’œuvre : la tentative du mime pour qui chaque mot est une gloire

bien utilisée. Gloire qui sent le baume. Baume qui brûle l’épaule and oui, c’est tout une question de dos Quand je m’assois

j’arrête de vivre. Voilà. Penses-y.

Ne comprends pas please.

 

 

 

 

 

IV

N or Q reality, looks like the way to appreciate the wrong way,

c’est-à-dire que je trompe ta confiance pour que tu puisses m’être visible

mais non proche, comme

une famille de suicides, ou la jolie tristesse

de tes seins devenus TIME, pour une amélioration des conditions de la solitude

et qu’est-ce qu’on va faire réellement de tous ces jours, si même pas une année est l’infini.

 

N or Q reality, there was an old washing-man,

che penso che in realtà si ringiovanisce solamente controllando il contrario, the true friendship of la fatica : vous qui comptez les sous tandis

che vi rispetto bevendo da solo alla mia unica

salute

 

(and he collects les corks de ses best esclaves)

 

 

V

 

        Devil by devil ta main passait caresseuse et consommatrice de gentillesse.

Me falta el habit qui correspond exactement à mon trou de serrure.

Semble compliqué quand il est plus simple, or wise mafia man and wife

martèlement quotidien de la grandeur placide en regardant l’horizon

qui me rapproche de l’abîme : défendre illégalement soi-même

en cachant l’adaptabilité dans l’estomac, assimilant la chaleur des autres

se gratter la tête toute la journée ou contempler les cieux

depuis la différence irréductible de mes deux ou trois

cœurs.

 

On avait still compris that we are not new facendo salti da scoiattolo

per aprire la porta, and saying you are a metaphysical job in my écoute : I love when you become my fork, and I respect your blind lines without l’école du corps.

Car, qu’est-ce que l’amour sinon un basilic auquel on coupe les fleurs ? We have to eat our silence, and vote by vote changer de shoes : rester de pie is only a war.