Henri Lefebvre

Les écrivains, auteurs et poètes contemporains de sitaudis

Henri Lefebvre

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1



 

Né le 21 février 1959 à Salon-de-Provence, vit à Clamart. Depuis juin 2011, journaliste à La Correspondance Economique, Paris. A créé en 2000 et dirige Les Cahiers de la Seine, maison d’édition consacrée à la poésie contemporaine (éditions à tirage limité). A publié Isabelle Garron, Liliane Giraudon, David Christoffel, Martin Richet, Nathalie Quintane, Jerome Rothenberg, Ryoko Sekiguchi, Esther Tellermann, Frédéric Dumond, Justine Landau…



Publications :

2004, «Les Unités perdues», éditions Virgile, Dijon.

2011, «Les Unités perdues», réédition, Manuella Editions (www.manuella-editions.fr), Paris.

2013, «Les Restes, prototype», postface de Justine Landau, Manuella Editions, Paris.

2014, «The Missing pieces», traduction anglaise des «Unités perdues», par David Sweet, éditions Semiotexte (www.semiotexte.com), Los Angeles. Présentation et lecture de «The Missing pieces» à la biennale d’art contemporain du Whitney Museum, New York.

2016, publication de la traduction allemande des « Unités perdues », éditions Diaphanes (www.diaphanes.net), Zürich, Berlin.

A publié dans les revues IF, Po&sie, Hypercourt, Myopies, Critique, Le Cahier du Refuge… A aussi publié des textes consacrés à des artistes, notamment : 2008, «Les Corps constitués», Valérie Dantas Mota, Galerie Griesmar-Tamer, Paris. 2009, «La Nudité des cibles», Anne Lefebvre, in Le Bruit du Rasoir, éditions Higgins.



Pièce radiophonique : 2006, «Les Unités perdues», textes lus par Denis Lavant, Manuella Vaney, Sarah Riggs, Ryoko Sekiguchi…, Atelier de Création Radiophonique (ACR), France-Culture. Vidéo : 2007, «Les Unités perdues» (voix : David Christoffel ; participation de Johan Tamer-Morael et de Frédéric Dumond), dans le cadre de l’atelier extension # 10 organisé par Frédéric Dumond à l’Ecole Nationale Supérieure de Création industrielle (ENSCI). Vidéo éditée en 2008 par les éditions Incidences, Marseille.