Pour la défense d'Orhan Pamuk

Les Incitations

24 sept.
2005

Pour la défense d'Orhan Pamuk

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
L'écrivain Orhan Pamuk vient d'être inculpé "d'insulte délibérée à l'identité turque " par le parquet d'Istanbul pour avoir déclaré en février dernier à un journal suisse qu' "un million d'Arméniens et 30 000 Kurdes avaient été tués au cours du XXème siècle en Turquie ". Sur la base de l'article 301-1 du code pénal, cette incrimination est passible de 6 mois à 3ans de prison, et même 4 ans car la tenue de tels propos par un citoyen turc à l'étranger élève d'un quart le plafond de la peine encourue. Son procès doit débuter le 16 décembre.

Orhan Pamuk est un romancier mondialement reconnu. Son dernier livre « Neige » vient d'être publié en français. Il va recevoir à la prochaine foire de Francfort en octobre le Prix de la Paix décerné par la Guilde des Libraires allemands. En engageant des poursuites contre lui, après d'autres intellectuels, le ministère de la justice turque veut faire un exemple éclatant contre toute liberté d'expression qui s'écarte de la vérité officielle sur les pages les plus sensibles de son passé.

A l'heure où la Turquie va engager des négociations d'adhésion à l'Union Européenne, il n'est pas possible de tolérer une atteinte aussi insolente au principe de la liberté d'expression, qui est à la base de la communauté politique en Europe.

Ce procès ne doit pas avoir lieu. Nous demandons aux chefs d'Etat et de gouvernement européens, qui ont à se prononcer le 3 octobre sur l'ouverture des négociations, de demander au gouvernement turc d'abandonner ses poursuites et de cesser d'utiliser cet article du Code pénal à des fins de censure, qui l'éloignent des valeurs et des pratiques de la citoyenneté européenne.