Vive la Justice Républicaine ! par Tristan Hordé

Les Incitations

08 janv.
2017

Vive la Justice Républicaine ! par Tristan Hordé

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

 

C’est évident, il faut condamner Cédric Herrou et Pierre-Alain Mannoni : de quoi se mêlent-ils ? Ils n’ont donc pas compris qu’un citoyen n’a pas à faire ce que l’État ne fait pas ; ils devraient relire le discours du 6 septembre 1989 de Rocard (Michel), socialiste, à l’Assemblée nationale : « Il y a, en effet, dans le monde trop de drames, de pauvreté, de famine pour que l’Europe et la France puissent accueillir tous ceux que la misère pousse vers elle. » C’est cela, être citoyen. Ironie facile ? peut-être, mais on serre les poings quand on apprend qu’un procureur de la République fait appel de la relaxe de quelqu’un qui a aidé des migrants, qu’un autre risque la prison pour la même raison.

Pour autant que la lecture d’un philosophe puisse les convaincre de quoi que ce soit, il faudrait faire relire aux procureurs de la République (de Nice et d’ailleurs) un bref passage d’un excellent livre de Denis Thouard, Pourquoi ce poète ? Le Celan des philosophes (Seuil, 206) :

« Dans son dialogue intitulé, l’Assemblée des dieux, Lucien, auteur grec du II ème siècle de notre ère, né en Syrie, rapporte la proposition de décret que Momus présente à Jupiter pour limiter les nouveaux arrivants de cette assemblée : les dieux qui ne pourront faire la preuve de leur citoyenneté olympienne « seront renvoyés en leur pays, leurs autels profanés et leurs statues renversées, et s’ils s’ingèrent à l’avenir d’entrer dans le Ciel, ou sont trouvés sur le chemin, ils seront précipités dans les Enfers ! » Le rejet est ici sans ménagements. Une société se constitue par la clôture. Elle s’autosacralise en expulsant l’autre hors de soi. Pour faire la preuve de sa bonne foi, ou à tout le moins de papiers en règle, il faut un bon avocat. »