Sommaire astral & autres poèmes

Les Parutions

30 janv.
2012

Sommaire astral & autres poèmes

Il y a des livres qui se laissent lire
et d'autres vers lesquels on doit aller.


Ainsi se conclut le court poème (un seul est beaucoup plus long, celui qui donne son titre au recueil) intitulé Lecture ; ce livre du grand poète catalan Joan Brossa, le dernier recueil composé de son vivant en 1998 comme l'affirme le traducteur (agile) Marc Audi dans sa lumineuse préface, est apparemment de ceux qui se laissent lire au sens de leur accessibilité à tout public mais ces vers constituent la troisième des images juxtaposées vers lesquelles le lecteur doit aller. Travailler, penser, jouer.
Marc Audi présente Sommaire astral comme l'occasion pour le lecteur français, de se lancer dans l'exploration rétrospective de l'œuvre poétique depuis son point d'arrivée ; exploration difficile car les matériaux manquent et ce poète s'est toujours refusé à théoriser sur son travail qui prend sa source chez Baudelaire pour les correspondances et se jette dans la mêlée sociale, souvent contre l'oppression espagnole tout en ouvrant à ses poèmes, " la quatrième dimension " de la scène et du visuel : en 1993, le cipM avait organisé une exposition de ses poèmes visuels puis en septembre 2011 une nouvelle exposition , conjointement à deux publications dont LES ETCETERAS (cf. la reproduction ci-contre, d'un des poèmes où figure l'emblématique A noir, il faut cliquer sur l'image pour voir). A part donc le cipM et le Musée de Céret, les institutions françaises n'ont guère contribué à la connaissance de ce travail dans notre pays.
Artiste maître dans le maniement des ciseaux et de la colle, déchiffreur et poseur d'énigmes, envoyeur et voyant, Brossa est aussi un poète qui entend : il époussète petit à petit le langage. Son travail très sorcier et catalan, vibre d'une énergie pour tous les temps et tous les lieux.
Le commentaire de sitaudis.fr "Le Refuge" cipM / Spectres familiers, 2011.
Traduction du catalan et préface de Marc Audi.
non paginé
12 €