Christian Arthaud

Les écrivains, auteurs et poètes contemporains de sitaudis

Christian Arthaud

  • Partager sur Facebook
Principales publications :
« Le Dévidoir des fous », Saint-Germain-des-Prés, 1977.
« Absences », AVEC, 1979. Hors commerce.
« (sans titre) », Poésie d’Ici, 1980. Hors commerce.
« Encre », Cadex éditions , 1989. Illustrations de Vivien Isnard.
« Le Livre des bois », Villa Arson, 1993. Bois gravés de Gérard Serée.
« Au Vent tributaire », 1996. Aquarelles, collages et gravures de Gérard Serée.
« Face à personne », Tipaza, 1998. Sérigraphies de Bruno Mendonça.
« La Côte d’Azur des écrivains », (avec Éric Paul) Edisud, 1999.
Le commentaire de sitaudis.fr
né en 1956 à St Raphaël (Var), vit à Nice.
Après avoir longtemps travaillé au Musée Matisse, (où sa remarquable érudition a été exploitée sans trop de scrupules ni contrepartie sérieuse), Arthaud dirige désormais une entreprise de transports d’œuvres d’art . Nombreux ceux qui, se faisant une image du poète un peu trop proche de celle des commentateurs de matchs de foot (à propos d’un défenseur plutôt méchant, ils disent « c’est pas un poète ! »), pariaient sur l’échec de cette reconversion. Bien à tort, l’entreprise fonctionne mieux que jamais et devient un modèle pour le groupe !
Sans doute Christian souffre-t-il actuellement de disposer de peu de temps pour l’écriture, mais l’infatigable lecteur se fend tout de même de quelques notes ou critiques, très appréciées par les Cahiers Critiques du CIPM.
À son propos, il faut penser aux deux grands Arthur, on est là en présence d’une œuvre-vie. Le moi de Christian Arthaud fait penser à celui de Whitman : extensible à l’infini, il « contient des multitudes » ; ce qui parfois le rapproche du vide parfait et lorsque tant d’autres cherchent à s’élever spirituellement, lui lutte de façon parfois pathétique contre un processus de désincarnation.
Retour à la liste des poètes contemporains et auteurs de sitaudis