Douze poètes, anthologie critique et poétique, volume 2 par Marie-Céline Siffert

Les Parutions

07 oct.
2006

Douze poètes, anthologie critique et poétique, volume 2 par Marie-Céline Siffert

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Douze critiques ont analysé l'œuvre de douze poètes français nés entre 1958 et 1971. Leurs études sont suivies par un extrait de texte, inédit ou pas, de chaque poète.

Le critique ne peut prétendre « traduire » l'œuvre, notamment en plus clair, car il n'y a rien de plus clair que l'œuvre. Ce qu'il peut, c'est « engendrer » un certain sens en le dérivant d'une forme qui est l'œuvre. » Roland Barthes, Critique et Vérité, en exergue de l'introduction de cette anthologie.

D'où vient la poésie, avec quoi, pourquoi ou plutôt comment vient-elle, vers où se construit-elle ? Les œuvres des poètes choisis sont appréhendées dans leur rapport au contenu et/ou à la forme : le réel, la vie la mort, le détournement, la subjectivité, les mots, la syntaxe, le paratexte et les tendances et influences poétiques, reviennent, pris à différents degrés, au fil des études critiques.
On passe ainsi du mythe à l'attente, de la métaphysique à l'anti-mémoire, de la jubilation enfantine au manifeste d'une imposture, de l'inaboutissement abouti à l'essentiel, du travail à la vraie bonne rigolade, de la fiction au suicide, chaque terme ayant une résonance propre pour le critique dans l'œuvre traitée. Ou encore du romantisme à Walt Whitman, de Maurice Blanchot à Gilles Deleuze et Félix Guattari, de Gertrude Stein à Rabelais, du janotisme à Danielle Collobert, de Du Bouchet à Beckett... à lire, et s'en nourrir mieux.
Notons que Sylvie Decorniquet, dans son étude sur l'œuvre de Manuel Joseph, évoque la lutte intestine des « couillons » contre les « monstres », une formule du texte de Nathalie Quintane paru sur Sitaudis, qui fait désormais référence furieuse.
Il ne s'agit pas de regrouper ces poètes en école, mais de tenter une « visualisation réflexive du paysage poétique français récent », comme le soulignent Lionel Destremau et Emmanuel Laugier, à l'origine de ce travail rare de la critique poétique, salutaire et généreux.


NB (le volume 1, en 2004, présentait quatorze études et poètes).



Les études portent sur : Marc Blanchet, Stéphane Bouquet, Ludovic Degroote, Ariane Dreyfus, Caroline Dubois, Manuel Joseph, Jérôme Mauche, Florence Pazzottu, Brice Petit, Nathalie Quintane, Véronique Vassiliou, Guy Viarre.
Par : Omar Berrada, Richard Blin, Vincent Broqua, Sylvie Decorniquet, Cédric Demangeot, Katherine Dupérou, Alain Farah, Pierre Grouix, Anne Malaprade, Yannick Mercoyrol, Anne-Christine Royère & Isabelle Zribi.

Le commentaire de sitaudis.fr Sous la direction de : Lionel Destremau et Emmanuel Laugier.

Prétexte éditeurs (juin 2006)
169 pages
12 €

Les autres textes de Marie-Céline Siffert sur sitaudis :