Résolutions par Laurent Albarracin

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Résolutions par Laurent Albarracin

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
La nature serait mieux faite si la truite plutôt que d'écailles était couverte d'amandes effilées.

*


Les joyeux m'attristent.

*


Les raisons qu'on a sont plus souvent les effets que les causes des décisions qu'on prend.

*


Tout l'air est une baudruche crevée.

*


L'aigle dans le ciel tergiverse.

*


Quelques-uns des mots qui furent mystérieusement permis à mon fils Martin : « la gymlastique », « le poisson fané », « l'escaladier », « en équilabrac ».

*


Lire un livre comme on s'abîme dans le verre d'eau de l'océan.

*


A malin et demi, malin et trois quarts.

*


Conscience sans science n'est que panique de l'âme.

*


Pour ne pas être dupe, mieux vaut en général consentir à l'être que le refuser.

*


Aussi bien, cherchez le naturel il s'en va au galop.

*


Il y a des fausses modesties. Il y a des fausses humilités. Il y a même des fausses sincérités.

*


L'insatisfaction est une faim en soi.
Le commentaire de sitaudis.fr (aphorismes)