Fable XVI par Julien d'Abrigeon

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

Fable XVI par Julien d'Abrigeon

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

XVI

 

 

            Une fois arrachée à son milieu naturel

            la moule est placée avec sa famille dans

            une belle bourriche en polystyrène /

            puis parfois emballée sous vide sous

            plastique /

            survivant mollement à l'étalage sur un

            lit de neige fraîche.

            Quelques temps plus tard /

            jetée vivante / saute/danse / dans/sur

            une sauteuse chauffée

            à blanc. Elle s'ouvre enfin /

            morte.

            Suit in fine l'agrément.

 

            Combien d'ouvertures d'esprit tardives

            sur les lits de mort ?