remarcq 4 par Jacques Demarcq

Les Incitations

29 oct.
2003

remarcq 4 par Jacques Demarcq

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Sur Joël Hubaut, on lira avec profit l'article d'Alain Frontier dans Action poétique n° 173. Hubaut est un performeur inventif, d'une rare générosité dans ce genre où domine la mesquinerie. À la différence de tant d'autres qui n'ont rien à montrer, lui n'a pas besoin de se prendre pour un écrivain. Je ne crois pas qu'il le fasse.
Publier un livre, pour Hubaut, est une action de plus. Le papier broché n'a jamais été le domaine réservé de la littérature, et son bouquin, sans prétention, vaut mieux que beaucoup d'autres. Avec prétention, on retomberait dans la barbarie ordinaire.
Hubaut a l'intelligence de savoir gérer l'échec de ses prises de risques. Depuis toujours, il funambule sur la ligne de partage entre barbarie sociale et humanité individuelle. Son art, c'est de se casser la figure du bon côté, le sien, jamais celui du public, à la fin de chaque perfomance, concert, ou exposition.