L'interview de Godot- Part I par Raymond Federman

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

L'interview de Godot- Part I par Raymond Federman

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Um -Tu sais ce que je viens de faire?

Laut -Quoi?

Um -Un entretien avec Godot...

Laut -C'est pas possible! «a fait des années que j'essaye de faire un entretien avec lui, mais je peux pas le trouver...

Um C'était facile, j'ai fait une recherche avec Google sur l'internet. J'ai simplement tapé Godot, et j'ai tout de suite obtenu son website et son e-mail.

Laut -Tu te fous de ma gueule, Godot sur l'internet?!

Um -Non, c'est vrai! Pourquoi pas, Godot c'est un bonhomme comme les autres, ce nom Godot fait partie de notre langage, et de notre culture.

Laut -Quel genre de website il a Godot?

Um -Oh très simple, tu sais, très éthéré. Une sorte de no-man's land dans le grand espace cybernétique.

Laut -Donne-moi l'adresse de son site, je veux aller voir.

-Um -Oh, je peux pas faire ça. Godot m'a fait jurer que je ne donnerai pas son adresse e-mail et son website à qui que ce soit, sinon je serai puni.

Laut -Là vraiment tu te moques de moi!

Um -…coute, si tu veux pas me croire, alors oublie.

Laut -Bon, vas-y raconte mais me dis pas que tu as envoyé un e-mail à Godot et qu' il t'a répondu.

Um -Ben si, une réponse très brève. Seulement quelques mots. Tu sais, Godot il est pas très bavard.

Laut -Qu'est-ce qu'il t'a dit? Qu'il était d'accord pour l'entretien?

Um -Non, il a dit: "I have no views to inter." C'est exactement ce qu'il a répondu.

Laut -En anglais?

Um -Oui, en anglais.

Laut -Sans doute parce qu'en français il aurait pas pu faire le jeu de mot avec entretien. Je n'ai pas de tien à entrer, ça marche pas. Et puis ça prouve que Godot est bilingue.

Um -Godot est même plus que bilingue! Godot il parle toutes les langues. Il parle même des langues inconnues dans ce monde.

Laut -Oui, bien sûr. Alors qu'est-ce que tu as fait quand il t'a dit qu'il avait pas de "views to inter?"

Um -Je lui ai envoyé un second e-mail lui expliquant que ça fait rien parce que c'est pas ses views qui m'intéressent. Que je voudrais simplement avoir un petit dialogue amical avec lui, sur n'importe quel sujet. Voir si tout va bien pour lui. Sa santé, sa situation financière, sa vie familiale s'il en a une. Et je lui ai même précisé que si le dialogue prenait la forme d'un entretien ce serait purement aléatoire, sans aucune intention ni direction.

Laut -Et alors?

Um -Il a répondu: "D'accord pour le dialogue." Puis il a ajouté : "Vous savez Monsieur Um, on se sent bien lonely et découragé, quand on lutte seul contre le soliloque."

Laut -Il a dit ça? Pauvre Godot. Oui ça doit être dur pour lui la grande solitude dans laquelle il se trouve.

Um -Tu sais, c'était très touchant ce qu'il m'a dit. Et tu te rends compte, il veut que moi je vienne l'aider à lutter contre le soliloque. Il m'a même appelé par mon nom, Monsieur Um.

Laut -Oui, c'est étonnant. C'est même incroyable. Alors, qu'est-ce qui c'est passé après ça?

Um -Eh bien, on s'est rencontré dans un endroit secret.

Laut -Où?

Um -Ah, ça je ne peux pas te dire. Godot m'a fait promettre de ne jamais révéler l'endroit où nous avons dialogué.

Laut -«a se comprend. Il veut pas que les masses viennent l'emmerder. Mais à moi, ton meilleur ami, tu pourrais quand même me le dire?

Um -Impossible. C'est une question de fidélité morale envers Godot.

Laut -Fidélité morale! Eh bien mon cher Um tu te mouilles pas. Toi faire de la fidélité morale. Depuis quand?

Um -Depuis ma rencontre avec Godot. Voilà!... Bon, tu veux entendre le dialogue qu'on a eu, ou non? Je l'ai enregistré mot à mot.
(à suivre : Part II)