La ville est un trou, extrait. par Charles Pennequin

Les Poèmes et Fictions, poésie contemporaine

La ville est un trou, extrait. par Charles Pennequin

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Comme le prévoit la loi. La disposition. L'amende. Pour ceux qui n'assument pas. Comme le prévoit la loi. L'amende qui n'assument pas leur autorité comme le prévoit. L'amende. Qui n'assument pas parentale il faut instaurer cette pratique. Rappelons la loi. La disposition. L'amende pour ceux qui n'assument pas. La loi chargée de faire respecter la loi. Les dispositions. Qui sont à appliquer qui n'assument pas. Frapper au porte monnaie. Responsabiliser. Les contraindre il y a les bons et les méchants. Et les bons porte monnaie. Pour ceux qui n'assument pas. Il ne faut pas cliver. Chut. Mesdames et messieurs. Chut. On n'était pas là quand vous les avez fait. Chut. Y a un soucis dans c'pays chut. Taisez-vous. Laissez-moi parler. On envoie un message aux parents. Laissez-moi parler. Laissez-le parler chut. Y a un soucis dans c'pays. On envoie un message la république est là. Aux parents. Dans c'pays. Y a un soucis. Et je suis pas pour l'assistanat. Vivez votre vie. Dans c'pays. La vie la vraie chut. Chez certains jeunes. Pour l'assistanat je suis pas. Pas tous. Chez certains jeunes. Pour l'assistanat. Pas tous les jeunes. Taisez-vous. Tous ne sont pas tous les jeunes. Chut. Faut pas les prendre pour des idiots. Taisez vous. Chez certains idiots. Tous ne sont pas des taisez-vous. Hystérie collective. On va aller à la catastrophe. Enfants de l'immigration. De la catastrophe. De l'hystérie collective. Y a un soucis dans c'pays. Taisez-vous. Il ne faut pas instrumentaliser. Laissez-moi parler. Ils utilisent le discours de papa maman. Chut. Le discours de papa. Taisez-vous. Le discours de maman. Le discours de papa maman devant la télé chut. Et ils vont nous succéder. Le discours de la télé. De papa maman. Il faut rappeler qu'il y a des règles. On rappelle papa maman. Il y a des règles. Devant la télé. Avec papa maman. Et ils vont nous succéder. A tous les niveaux. Il y a des règles. Du simple citoyen au président il y a des règles. Il y a aussi des parents. Les parents du président. Face à des situations. Y a des parents qui souhaitent qu'on les aide. A tous les niveaux de la discrimination taisez-vous. Laissez-moi parler. Chut effort supplémentaire. Faut mettre le paquet chut. Crise sociale énorme faut mettre le paquet. Impossibilité de pouvoir vivre. On déplie le matelas. On baisse les aides. C'est ça la réalité. On déplie le matelas. C'est ça la réalité. Il ne faut pas abuser l'opinion. Il y a des règles. La loi est là pour faire respecter la loi. Les amendes. Les parents qui n'assument pas. On déplie le matelas. C'est ça la réalité. La France offre des chances exceptionnelles. La redevance télé. Il faut mettre les pieds dans l'plat. Jouer au loto. Faut mettre le paquet. Personne ne nie les réalités. La redevance télé. Y aura des sanctions. Un accompagnement personnalisé. Jouer au loto. Y aura des sanctions. Pour chaque famille française. Les pieds dans le plat. Chut. Attendez. Chut. Aujourd'hui chaque famille française chut. Attendez. Chaque famille à 5 inter chut taisez-vous. Famille française à 5 chut. Interlocuteurs des acteurs publics. Des fonds privés faire preuve d'autorité. Premier point. Chut. Deuxième point. Taisez-vous. La ghettoïsation. Comme aux Etats-Unis. Ok. Vous avez des enfants ? Ok. On va s'en occuper. Comme aux Etats-Unis. Si vous faites preuve de mauvaise volonté. On va s'occuper de vous ok les idées simplistes. Moi je suis pas pour l'assistanat. Ok les idées simplistes les repaires sont partis. Ok maintien de l'état d'urgence. Vous avez des enfants ? Comme aux Etats-Unis ? La ghettoïsation ? Les repaires sont partis ? comme aux Etats-Unis ? Vous avez des enfants ? Rassurez-vous. Maintien de l'état d'urgence. Chut. Les Etats-Unis nous regardent. On va les obliger à réfléchir. Rapport de confrontation ethnique attendez. On se raconte des salades. Le reportage sur place du taisez-vous. Francophobie taisez-vous. Un fond de commerce au vitriol. Il n'y a pas que l'administration américaine qui soit nulle chut. On se raconte des salades. L'ascenseur social dans les logements ne fonctionne pas. On se raconte des salades. Et je ne parle pas de ceux qui mettent le feu. Dans l'ascenseur. On se raconte des salades. Le logement. L'ascenseur social des logements. L'ascenseur des familles. De la milice. Du quartier de l'ascenseur du niveau de déliquescence. Ne marche pas. Y a un soucis dans c'pays. Desperado et nihiliste. On ne peut pas être dans une situation de faux-fuyant. Il ne s'agit pas d'être plus ou moins à gauche. Desperado et nihiliste. Nous sommes à un niveau de déliquescence. Plus ou moins à gauche toute. Desperado et nihiliste. Pour moi c'est pas un débat. Plus ou moins un débat. Un pacte de non-agression. On a un arsenal juridique. 3 mois de mesures exceptionnelles. Plus ou moins nihiliste il faut donner un signe. Au chevet des banlieues. Avec les matelas bultex. Dunlopillo. Regardez les messages ont été parfaitement clairs. Avec dunlopillo. Et les matelas bultex. L'ascenseur social ne fonctionne pas. Excusez-moi je ne marche pas. Et je m'étonne moi-même. Je n'ai fait que vous écouter. Et je veux dire aux enfants. Desperado et nihiliste. Des filles et des fils de la république. 3 mois de couvre-feu. Et je m'étonne moi-même. Aux enfants des quartiers d'origine. Les filles et les fils laissez-moi parler. Nous ne construirons rien de durable chut taisez-vous. 3 mois de couvre-feu. Et nous ne construirons rien. Filles et fils de la république. De durable. Nous ne construirons rien. Filles et fils. Enfants des quartiers. De durable d'origine nous ne construirons rien. Des quartiers. De la république. Filles et fils. 3 mois de couvre-feu. Rien. Nous ne construirons rien. De couvre-feu. De durable.