Plouc par Mylène Lauzon

Les Apparitions

Plouc par Mylène Lauzon

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Bruits lents une veste de cuir lente à venir dans cette ville plouc plouc en sourdine plutôt une fumigène sale dans ville avec monstre corps du roi en veste brune et langue de miel presque brune rehaussés tous les grains de beauté dans la ville qui drague qui paie cash avec chats et lèse lasse sans corps qui l'aurait cru qui drague corps du roi s'énerve et reprend veste à l'épaule l'arme à la gauche l'index au cul mon cœur lent à venir dans cette ville cantilène de sainte Eulalie ma chapelle qui sait drague celui qui chie sur sa porche son proche n'importe où dans les mains de sa ville mon monstre en catimini bruit lent à venir s'invente des jeux de pieds sur dalles froides grises presque pâles nos bruits nos mains à venir jointes Place jeu de balles et jeu drague ville ouverte à cuire n'importe quelle peau d'un coup d'œil Eulalie besoin veste corps du roi sur épaules prêt chapelle pendule plouc en meute monstre les cloches grises rappellent le lent à venir cuir qui s'énerve en lèse et veste en fille et garçon peu importe dans quel tas de rimes le pied s'enfonce sans jeux sans balles froid retour déjà quelle drague lente sans bruit sans commune à quelle adresse ces grains vivent rehaussés encore en monstre corps brun miel chapelle qui regarde ouvre rime et devient rose chair saumon dans quelle ville s'étend cette eau-là qui boit encore sale cette eau-là qui l'aurait cru Eulalie fume courbe-toi connasse corps du roi sourd sans cuir fait plouc dis plouc pas star constellation merde.
Le commentaire de sitaudis.fr Extrait d'un travail en cours et en dialogue avec Antoine Boute (cf. "drague" dans la même section).