reflet par Camille Brantes

Les Apparitions

reflet par Camille Brantes

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

ce matin j’ai mal à la tête
le reflet dans la salle du bain me le rend bien
ou plutôt non
il ne me regarde même pas l’enfoiré !

en chemin il me suit
je l’ai vu dans le rétroviseur
dans la vitrine pour jeunes mariés à côté du travail
je l’ai aussi aperçu dans les lunettes cassées du clochard
toujours la même sale gueule dédaigneuse !

je n'ai pourtant rien fait de mal
je ne me suis pas trahie
je n’ai pas effacé mes tatouages
j’ai à peine
à peine
changé de style

oui
il le faut bien
je n’allais pas rester avec mon look néo-grunge et mes cheveux gras
éternellement

d’accord
j’ai rangé quelques photos compromettantes
effacé les numéros d’amis qui n’avançaient pas à la même vitesse que moi dans la vie
rien de bien fou en somme
les chemins se séparent
c'est naturel
je ne vais plus aux concerts c’est vrai
ok
je ne danse plus
en même temps
j’en ai bien profité non ?
non ?

et puis
qu’est-ce que
ça
peut bien lui foutre à mon reflet ?!

on demande quoi à son reflet ?
de refléter
point
la stricte réalité
sans jugement
sans réticence
il se doit d’être toujours fidèle
toujours obéissant
pourquoi je m'énerve ?
le reflet n’est d’ailleurs qu’une image
pire que ça
une image affaiblie
moins qu’une teinte
petite nuance lumineuse qui change avec l’éclairage
pâle représentation

tu te penses éclat !
mais vois !
tu es à peine réfléchi
vulgaire halo prétentieux qui rêve d’indépendance
tu ne brilles pas
même l’ombre et l’écho valent mieux que toi

c’est bien
reste dans ta flaque
incruste toi dans ce verre brisé
loge en douce dans cette céramique blanche
continue de me suivre avec ta suffisance
je me moque de te voir au bout de mes chaussures vernies !

j'en suis persuadée
ton absence me permettrait
sans réflexion
d'être belle et tranquille simplement

tu as raison
ne me regarde plus
car tu n’es pas quitte à mon regard
ne me réponds plus
car répondre
c’est toujours répondre de moi

mais avec qui
alors
parlerai-je ?