CHIEN-DENT par Florent Lassalle

Les Apparitions

CHIEN-DENT par Florent Lassalle

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Borgnes et laids
bornes et laisses me filent
défilent
défient
me lancent du
regarde !

Je suis le chien
Chien malin sans Liens


Ainsi font
me mènent
Sans, au coucher inerte
lever la moindre alerte

J'appâte
Course Poursuit mon
Vis Sans
: suites : poursuites



l'œil : oculus
occulte
ausculte
court-cirCuite
L'air ambiant sans biaiser l'air
de rien

Il fait Sa ronde
Défriche
Accule
Derrière la scène

Suis le Rhin
sans chaînes
En queue
De

Pépie
Pépite
Pelote

On Je
On Tu
On il/ elle/ On
On
Oui !
Qu'on Crie !
me Voie
Sans joie

Nous le lien renoue

uNique Va et vient
Sans même me
Mais Mais moi ?
Que moi !
Love tisse au creux
t'écharpe !
Réchauffe le cuir
Et moi !
à plaindre !
me plaindre !
Gémis !
Je glotte
Je Déglutis Je m'Agglutine

j'arrive
eh oui !
de là
la rive
je suis le Rhin
urine
des rives


m'envole
m'en voile la face
m'habille du voile
du vol quand

culMine le sommet très vite m'habille m'enivre

tirelire ivre livre

est-ce à perdre haleine que je déploie ?

La toile se file défile !
Me laisse
le fil m'aiguille
Des elles ! crissent
minées
me somment
m'assomment
sommet d'un art
mi-borgne
mi rogne
charogne
et vente
ventrées
trouées
minées mi-
mort
me mord
m'épingle
l'hameçon
son cœur
que l'heure
fait fi
filer et pfut !

alors l'organe orgasme
me hic !
m'enfuit
sans fuite
point de ça non ça !
remords ça oui !
je sens ressens
le goût d'égout
et je je
patchwork
essuie les plaies
et oui ! laid oui
fendu
le dé : fendu !
retourne
tourne
détourne

la loi
gravite
crochète

elle : moi
moi : elle

moi : elle
moi si
moisi
d'elle
si d'elle
de mois elle
sans elles
car elle
surmoi
retombe
sur moi
point de
point de
départ à l'arrivée :
non Point !

je ne reviendrai pas ah pas ! sur aucun point

crénon de non
retour
de mon retour
non point de
point de croix !
à mes lanières
crois-moi !

c'est tout ou rien !
c'est rien
Point de
sur rien
restent
les restes

restons-en là et que

la ligne s'enfonce de fil en fil
sans en
grossir Le trait
Le commentaire de sitaudis.fr Première publication.