Refonder l'orthographe ? par Tristan Hordé

Les Incitations

12 févr.
2015

Refonder l'orthographe ? par Tristan Hordé

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

On ne sait pas trop ce que sera la "refondation de l'école", mais ce que propose Olivier Barbarant (inspecteur général, cependant poète et éditeur d'Aragon dans la Pléiade) à propos de la dictée, dans l'enseignement primaire et des collèges, relève du bon sens : distinguer dans l'apprentissage et la correction l'orthographe d'usage de l'orthographe grammaticale. Ce qui est surprenant, c'est que cette manière d'enseigner est présentée comme une expérimentation... Faut-il rappeler que Freinet, il y a maintenant plus de 90 ans, avait abandonné cet exercice d'évaluation et de discrimination qu'est la dictée, au profit d'autres travaux et que les élèves quittaient l'école en sachant écrire à peu près sans "faute" ?  Faut-il rappeler qu'à l'époque où les écoles normales d'instituteurs (pas les IUFM !) existaient, les futurs instituteurs apprenaient à enseigner l'orthographe autrement qu'en totalisant des "fautes" ? Faut-il rappeler que des modifications de l'orthographe d'usage sont "recommandées" (y compris par l'Académie française...), mais non appliquées, pas plus dans l'édition que dans les classes ? Vieux débat... La distinction continue sans doute à exiger que l'on écrive connaître et non conaitre, chariot et non charriot. Etc.