Journal de la china de Roxana Paez

Les Parutions

30 juin
2012

Journal de la china de Roxana Paez

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Comme le dit joliment l'auteur dans son Avertissement, des passages peuvent heurter la sensibilité de certains traducteurs puisque son projet initial, une publication orale bilingue, l'autorise à se trahir elle-même ; Frédérique Guétat-Liviani et Sarah Kéryna l'ont aidée à faire de ces deux journaux, un et autre. La narratrice est une , la compagne d'un gaucho mais elle apprend aussi bien de l'Indien et du gringo, ombres joyeuses

Si l’un d’eux disparaît pour motif d’abandon, de mort,
ce qui revient au même,
un autre occupe vite sa place.
Trois, c’est plutôt rassurant.

A la fin de l'ouvrage, un glossaire (nécessaire pour la compréhension d'une dizaine de mots en italiques), prend l'apparence de Notes qui n'encombrent aucun des vers : coup de lasso digne de la poésie gauchesca ou malon des indiens.
C'est un bijou rare que ce modeste livre, pas fait pour les intelligences et cultures qui surplombent, il file au ras de la pampa en dissimulant ses secrets, heureusement peu exotiques :

J’ai mal calculé.
Est-ce que j’ai calculé ?
Je connais mon bonheur
mais souvent cela m’échappe.

Les choses m’arrivent vertigineusement.
Les malheurs sont le passage d’une vie
à la suivante.
Le commentaire de sitaudis.fr (Où le diable perd son poncho
et où le lièvre et le renard
se disent bonne nuit)
Dessin de couverture intérieure de Vicente Grondona
Fidel Anthelme X
collection "La Motesta"
62 p.
7 €