allophonhics de Luc Champagneur

Les Parutions

19 janv.
2020

allophonhics de Luc Champagneur

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

hier je suis allé
on parc du tendre …

 

Cet extrait du poème (p. 7) choisi pour illustrer cette note (plus adéquat que la couverture), peut être lu comme une entrée possible dans cette œuvre, une sorte de Parc du TENDRE moderne, une main tendue dans le lieu des tensions maximales, une leçon d’hospitalité pour notre langue d’abord et pour tous les Français, de souche ou non.

Un cercle d’initiés en connaît de brèves parties déjà parues en revue (L’Intranquille et 591) et Frédérique Guétat-Liviani a publié allophonhics (extraits) aux éditions Fidel Anthelme X.

Depuis 2014, l’auteur initie au français des collégiens dans une Unité Pédagogique pour Élèves Allophones Arrivants de Belfort, en provenance de nombreux pays et « depuis longtemps bercés en malinké, italien, arabe, turc, roumain, soussou, fang, etc ».

Ils introduisent du HIC et de l’ICI dans notre langue si mal accueillante que l’auteur la qualifie judicieusement d’infernale.

Et le poète a décidé de « reprendre » les textes en prose, touchés et retouchés par ses élèves (on souhaite à tous les arrivants un pédagogue comme lui), pour les « condenser en les mettant à l’épreuve du vers ».

Réussite totale. De par la grande vertu de « patience » dont tout cela témoigne.

Et de l’un des objectifs majeurs, atteint avec brio : « faire trouver » (ou retrouver) « à notre langue sa verdeur. »

Une vraie jeunesse immature à la Gombrowicz, exemples :

La je suis entré da tendre le bus. Je na rivé pas a dirque le chefer me lèse à la rê.

Salle de bain fait. Mon lai spiriruel et pur avant le coucher.
… j’ai trouver

des beaux amis qui sont devenaient mes millier amies je conte jour       
                          après jour pour que je vienne te voir

 

Champagneur s’abstient de jouer à l’herméneute, tentation puissante et même de jouer tout court.
Sa force est dans cette capacité de retrait pour donner et donner à voir, à entendre, à questionner.


Allophonhics est le 3 ème ouvrage édité par Jean-Marc Baillieu en tant que cep : cahier d’essais poétiques, à raison d’un par an, après Kerugma (de l’auteur-éditeur lui-même) en 2018 et Un florilège rétro en fac-similés, une anthologie avec Nadine Agostini, Huguette Champroux et Véronique Pittolo pour les plus connues.
CEP est tiré à cent exemplaires, 33 pour l'auteur, 33 pour l'éditeur, 33 en service de presse ciblé et 1 exemplaire pour la BNF. 

 

 

 

 

Le commentaire de sitaudis.fr

 

cep, 2020
commandes à : cep-annuel@laposte.net
86 p.

Retour à la liste des Parutions de sitaudis