bibine de Charles Pennequin.

Les Parutions

19 déc.
2003

bibine de Charles Pennequin.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Sans vouloir ranimer d'anciennes querelles, il faut bien avouer que la petite collection dirigée par Franck Purja relève de la micro-édition dont elle présente quelques travers : un ancrage trop régional (bordelais) et un éditeur qui s'auto-publie mais les livres sont bien fabriqués et la liste des auteurs choisis dévoile des goûts respectables ; les plus connus sont, dans l'ordre, Jean-Marc Baillieu, Julien Blaine, Jean-Pierre Bobillot, Jean-François Bory, Pierre Courtaud, …ric Houser, Pierre Garnier, Michelle Grangaud, Emmanuel Hocquard, Jacques Jouet, Frédéric Léal, Stéphane Magnin, Anne Portugal, Nathalie Quintane, Alain Robinet, Lucien Suel et Nicolas Tardy. De l'éclectisme mais pas trop, une modernité de bon aloi.
Parmi les derniers titres, on signale schrek de Véronique Pittolo et, plus conséquent au moins comme volume Le troisième de la brillantissime (mais très absconse) Anne Parian.
C'est surtout le Pennequin, sorti en avril de cette année, qui suscite l'enthousiasme et donne lieu à cette présentation. Où l'on découvre d'abord que l'auteur dessine aussi bien que Saint-Ex, en plus insolent. Ensuite, juste sous le titre, il y a cette injonction de lire vite, il faut s'y conformer car ces éclats de souvenirs, ces bribes de dialogue, ces références à une culture d'enfance, toutes ces vues doivent défiler rapidement et s'agglutiner : on obtient alors, au-delà d'anecdotes qui pourraient relever d'un néo-lyrisme cynique, quelque chose de plus universel qui serait une coupe de nos cervelles les plus familières, celles élevées dans les couches moyennes françaises inférieures, infériorisées, touchantes à force d'être abaissées. Le texte qui suit, intitulé romilly, imprimé en plus gros caractères, s'inscrit dans la même dé-veine. La famille, c'est pour Pennequin un lieu d'oppression et un objet de raillerie. Même impression d'une amertume qui ne se remâche pas mais, par l'énergie de l'écriture, se transmue en saine révolte.
Le commentaire de sitaudis.fr …ditions de l'Attente
(249 rue Ste Catherine-33 000 Bordeaux)
49 p.
6 €