Name Dropping ou l'autobiographie des noms de Eric GIRAUD

Les Parutions

09 nov.
2010

Name Dropping ou l'autobiographie des noms de Eric GIRAUD

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Un nuage découpé comme un pays sur une carte, des milliers de minuscules insectes silencieux, un petit graphe ? La masse des noms propres qui constituent le paysage mental de l'auteur suscite des associations nombreuses, étonnement et admiration.
On ne voit, on ne lit que des patronymes dont la plupart sont ceux d'artistes célèbres.
Gertrude Stein est immense et proliférante, apparaissant sous plusieurs formes (miss Stein, Mademoiselle Stein avec ou sans majuscule, Gertrude, G. Stein etc), elle est en connexion avec Picasso lui-même jouxtant Apollinaire. Il y a aussi des hommes d'Etat (deux fois Napoléon mais pas Bonaparte, l'impératrice Joséphine très éloignée de lui, Grant 3 fois dont une précédée de Général) avec une nette dominante pour les Présidents des Etats-Unis, l'anglophonie domine ; une première vue survolante confirme ce que l'on sait du travail de Giraud, poète et traducteur, de ses engouements, filiations et alliances. Les grands noms de l'histoire de la peinture en revanche, s'étalent plutôt européens.
Certains noms ne parlent pas, ils ne disent pas rien non plus, on peut googliser mais tous ces noms appartiennent au passé, aucun vivant.
Une lecture attentive amène à des indices qui donnent envie de découvrir des pistes : l'importance donnée aux couples (les Cézanne, les Matisse etc), le petit filet mystique, par exemple, avec l'étonnante féminisation de Sainte (sic) Antoine de Padoue, bébé Bérard (!), la très humble représentation de Shakespeare, certaines absences qu'on peut croire entendre crier.
On ne retient toutefois pas l'effraction dans l'intimité de l'auteur mais l'incitation fructueuse à spatialiser nos propres méandres des Patronymes (et matronymes) mis en gloire et abîme, à mieux cerner ce qui constelle à travers eux, voûtes faussement protectrices, cieux obscurs constituant et extériorisant nos intérieurs.
Une riche expérience de lecture, une grande réussite des éditions Contre-mur : depuis deux ans, Nicolas Tardy et Caroline Scherb ont déjà sollicité Eric Suchère, Lucien Suel et Chantal Neveu pour leur demander de créer un poster, des textes à accrocher ou plaquer au mur ; le poster est plié en A4 et offre une bio-bibliographie très exhaustive des auteurs.