Raccords Sainte-Victoire de Sarah Keryna par Jean-Jacques Viton

Les Parutions

22 nov.
2014

Raccords Sainte-Victoire de Sarah Keryna par Jean-Jacques Viton

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un tapis de jeu où sont inscrits les traversées, les raccourcis, les carrefours,

autant de pistes que devront emprunter ceux qui découvrent les accès au

massif de la Sainte-Victoire, une table d’orientation et de reconnaissance de

cet endroit vaste silencieux et vide dans lequel surgissent, en apparitions con-

trôlées, des personnages traditionnels venus d’autres espaces plus lointains

vers celui-ci étape ultime des longs voyages et des émigrations. Le père, la

mère, l’épouse, le frère, la grand’mére, la tante, le fils.

Dans ce livre tout se déplie en apparitions brèves et disparitions subites de

personnages qui animent des déplacements de paysages plaqués une fois pour

toutes et balisés par le tilleul de la maison d’enfance, devant la fenêtre et par

celui en face de la chambre et aussi « la route du tholonet », les lacets, les pins,

les platanes de Palette…  Tous points précieux  de vestiges ultimes volontaire-

ment rassemblés  dans un ordre scrupuleux d’apparition disparition remplace-

ment. Evocations, citations permettant la remise en scène furtive d’éléments

familiaux soudés aux partages mémoriels sur lesquels planent l’évocation de

Cézanne, l’austérité du Mont Ventoux, la violence du mistral et les tilleuls de

la Sainte Victoire.

Sarah Kéryna a réussi là un travail remarquablement contrôlé tout entier

tourné sur un sujet peu disposé sans doute à accorder un examen aussi

précis de sa construction.