Empêchons-les de casser la Loi Lang sur le livre

Les Incitations

31 mai
2008

Empêchons-les de casser la Loi Lang sur le livre

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Il se confirme (cf. Le Monde, 29/05/08) que, dans le cadre de la loi de « modernisation économique » mise en débat le jeudi 19 mai 2008, les deux députés UMP et NC, auteurs d'un amendement pour mettre fin au prix unique du livre garanti par la loi Lang, maintiennent leur proposition : d'abord rejeté en commission (il prévoyait un droit de solde ramené de 2 ans à 3 mois), cet amendement est donc de nouveau présenté avec un an pour délai de solde.

Quoi qu'il en soit, ce projet constitue une attaque sans précédent contre la production littéraire et intellectuelle françaises : ce délai du prix soldé obéit exclusivement à une logique de profit dont on connaît les effets destructeurs. Il a pour seuls bénéficiaires le best seller, la production de masse, les grandes surfaces. Il dévalue le principe de l'à-valoir et menace le droit d'auteur, déjà piètres ressources de l'écrivain. A terme, il condamne à mort la librairie indépendante, seule garante du fonds ; il suicide la création littéraire.

Nous soutenons la protestation de la SGDL, du SNE et du SLF auprès de la ministre de la culture. Nous affirmons pour notre part que si cet amendement devait être voté, il signerait, avec la vente en ligne et le port gratuit, une grave impéritie politique en matière d'art et de culture et une scandaleuse atteinte aux écrivains et à leurs œuvres.




Contact :
Lisette Bouvier
Communication-Maison des écrivains et de la littérature
67 Boulevard de Montmorency 75116 Paris
Ligne directe : 01 55 74 01 52
Le commentaire de sitaudis.fr Un communiqué du 30 mai de la Maison des écrivains et de la Littérature.
(le titre est de la rédaction de sitaudis)
Le nom du député du NC est Jean Dionis Du Séjour, maire d'Agen (Agennais, balancez des pruneaux dans son bureau svp) et Christian Kert celui de l'UMP.
En attendant, envoyez SVP directement vos protestations véhémentes au principal intéressé :

jean.dionis@wanadoo.fr

et à son attaché parlementaire parisien :

jdionisdusejour@assemblee-nationale.fr