Histoire pas très au net du jeune homme, du poète et de l'internet

Les Incitations

10 déc.
2001

Histoire pas très au net du jeune homme, du poète et de l'internet

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Peu après l'ouverture du site, la rédaction reçoit un e.mail ainsi libellé :

Bonjour je recherche pour une personne âgée l'auteur du poème suivant

Tu as vieilli ma mère et quand je vois tes rides,
Ton dos courbé, tes bras amaigris, ta pâleur
Je sens monter du fond de ma poitrine aride
Jusqu'à mes tristes yeux une averse de pleurs.

Tu as vieilli ma mère et j'en ai de l'angoisse
Quand à croire pourtant que tu doives mourir

Voilà tout ce dont je dispose pour retrouver l'auteur
Texte appris à l'école vers 1940

Merci de votre aide



Et l'on se prend à rêver à ce jeune homme désireux d'aider son aïeul, on imagine qu'il lui a dit "tu vas voir Papy, on va te le retrouver ton poète grâce à...Internet, on va faire appel à tous les sites de poésie!..."
D'abord et avant tout, ne pas le décevoir! On sollicite les plus cultivés de nos amis mais avant même que ceux-ci réagissent, nous vient l'idée que si jamais le poème en question a été mis en ligne, un moteur de recherche aussi performant que Google le débusquera : aussitôt dit, bingo, eurêka, jackpot, Google nous donne le texte intégral de ...Philéas Lebesgue (joli nom pour un linguiste?!), poète picard né à la fin du XIXème siècle!
On envoie aussitôt au jeune homme les résultats de la recherche mais sans lui dire comment l'on a procèdé...sans lui avouer qu'il aurait pu se dispenser de notre aide...sans lui révéler que sa machine aurait pu le rendre plus érudit que les poètes eux-mêmes!