Fortino S„mano de Virginie Lalucq ET (?) Jean-Luc Nancy.

Les Parutions

03 nov.
2004

Fortino S„mano de Virginie Lalucq ET (?) Jean-Luc Nancy.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Il y a un très beau texte de Virginie Lalucq (qu'on a remarquée et soutenue ici dès ses débuts), un poème inventif à partir d'une photo du personnage-titre, lieutenant de Zapata qui toise le peloton d'exécution en fumant son dernier cigare. Puis il y a ce que le sous-titre annonce comme Les débordements du poème, la lecture de celui-ci (le poème) par Jean-Luc Nancy ; la quatrième de couverture a été, semble-t-il, rédigée par les deux mains susnommées et ça fait un livre-événement. Très contemporain aussi parce qu'on a d'abord l'œuvre puis sa légitimation immédiate et immédiatement livrée par le Philosophe-roi.
Mais celui-ci, aussi brillante et féconde sa lecture soit-elle, mérite-t-il pour autant des privilèges qui étaient jusqu'à présent l'apanage de l'auteur?
N'est-on pas en train d'importer dans la champ de la poésie, des vicissitudes dont les artistes, du fait d'un marché en quête de justifications, ont encore bien du mal à se débarrasser?
Le commentaire de sitaudis.fr éd. Galilée (2004)
126 p.
18 €