L'annonciation de Yannick Liron.

Les Parutions

17 nov.
2004

L'annonciation de Yannick Liron.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Voici d'abord la quatrième de couverture la plus brève et la plus énigmatique de l'histoire du livre :

a e os le og ls rle

...et bien d'autres passages obscurs dans ce livre qui offre autant de plaisir esthétique, de méditation sur l'espace en construction-représentation, de culture, de drôlerie et d'intelligence que les meilleurs films de Peter Greenaway.
Comme on visite un château, les fantômes des livres précédents ne sont pas loin mais c'est une montée vers des hauts-fonds dont il s'agit pour le regardeur-acteur : ruines ou chantiers de phrases, travaux fous et flous sur le pied et le toit de la lettre, télescopages et drolatiques interférences de champs.
Tout ce qui est dit se fait, tout ce qui se fait est dit, édicte et dicte sa loi et ses formes avec de multiples citations à peine voilées de Sterne à Hergé en passant par Robert Morris, Pérec et la rhétorique de l'architecture, du guide, du test psychologique, du polar et de la poésie contemporaine.
Pour Yannick Liron, JE est un hôte au milieu de tous les autres, hanté par la disparition, l'effacement si bien que le lecteur se demande s'il n'est pas menacé lui aussi d'être dé lect é.
(je me demande bien ce que les autres liront
Le commentaire de sitaudis.fr éd. POL
95 p.
17 €