L'Omelette rouge de Liliane Giraudon par Béatrice Cussol

Les Parutions

29 juin
2011

L'Omelette rouge de Liliane Giraudon par Béatrice Cussol

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Google+
  • Google +1
Mais non, en fait, j'ai pas de préférence, hein, j'ai ma Wittig, j'ai ma B7.
A qui vous adressez vous quand vous dites je pense et je te suis
Ne me laisse pas incompris, voix
A quel point le livre tend, est composé : aucun, ni batailles ni ponctuations autrement que par des blancs et leurs équilibres de blocs.
Condensation des calmes, LG est puissante et joueuse, accident voyageur afficher les images. Par journal interposé. L'écrivaine est un peu actrice et joue la mère antique, utilise des ressorts stratégiques qui viennent d'emblée et s'enchaînent très vite à d'autres comme on le sait, moyennement comme des maillons.
Les chapitres chapelets d'admirations durent une page et composent le livre
- gros gâteau de formules - séparées.
LG renforce le sentiment fameux qu'il y a quelque chose qu'on n'avait pas vu avant et qui désarme : toujours.
que désirez-vous
⁃  le désir de capital d'archive - j'aimerais de temps en temps des temps de pauses plus longs, quand on regarde loin dans le temps on dévale loin dans l'espace.
⁃  Décolle ; la saveur repoussée des mots
⁃  Déballe des voix comme d'emballages
⁃  Glisse sur une surface ; l'air de rien.
⁃  J 'ai beaucoup apprécié ce timbre.
⁃       La mangeuse d'huître est un tableau de jeunesse - ou : ma tante endormie rêvant des voix des monstres, par ordre d'engloutissement.

⁃  Mais pour quelles raisons donc le livre cesse-t-il.
⁃  Si LG se voit lire, je l'entends écrire et je lis l'action - lire est prise par la vie.
⁃  Par poétesse j'entends rouge déjà armée
⁃  - écrin d'étreintes avec la bibliothèque plein les mirettes.
⁃  Mélodrame, ce n'est pas un roman parce qu'il se passe trop de choses dans la phrase, si tant est qu'il y en ait une. Ou une très belle robe avec une longue traîne qui participe de la mise en scène par chatoiements pianotés, se dépiaute ou décortique de soi, sous soi, tapote, déconstruit par les nerfs érectiles, clapote à sec dans la mini plaie ; s'y affiche le titre étendard sanglant de nos règles sur un établi, suffixe écouté, tandis que les cartons de titres soulèvent une traversée autonome. Des notes en prises qui font haïkus, entre nous - entre peaux de voix on est entre nous, tranchées, désinvoltes, mouillées, on trempe.
Le commentaire de sitaudis.fr Mélodrame
avec des reproductions de dessins de l'auteur
éditions POL, 2011
100 p.
12 €